Sud-Ouest du 26 mars 2019 

Des nuages sur les projets photovoltaïques 

NORD BASSIN La Communauté d’agglomération a présenté un projet de quatre centrales sur d’anciennes décharges. L’enquête publique est terminée mais les obstacles loin d’être levés

nuages

"Sur le papier, l’idée semble bonne. Utiliser des terrains pollués, en friches, dont on ne sait pas vraiment quoi faire, et y « planter», en quelque sorte, des panneaux solaires. Ce projet de création de quatre centrales photovoltaïques au nord Bassin se heurte pourtant au scepticisme de l’administration et à l’opposition de plusieurs associations."...

..."Pour les collectivités, le photovoltaïque est économiquement intéressant, surtout lorsqu’il s’agit d’anciennes décharges, en rendant rentable des terrains qui étaient jusqu’à présent coûteux. Un tel projet a par exemple vu le jour à Saint-Loubes sur une ancienne décharge. Mais sur le nord Bassin, il existe un obstacle baptisé loi littoral. Les projets d’Andernos et Biganos se heurtent notamment à la notion de continuité urbaine qui interdit en théorie les constructions. 

Et puis, des associations qui ont donné leur avis lors de l’enquête publique ne l’entendent pas de cette oreille. Ainsi Écocitoyens du Bassin d’Arcachon dénonce par exemple la présence du gaz SF6 dans ces installations, « puissant gaz à effet de serre ». Bassin d’Arcachon écologie parle d’un « site inadapté » pour Andernos pour le respect de la biodiversité et s’oppose aussi à ceux de Mios et Audenge pour des raisons à peu près similaires. Même argument de préservation de la faune et la flore pour l’association « Le Betey plage boisée à sauvegarder». 

Mais Bruno Lafon estime au contraire que ces projets vont dans le sens de la transition écologique et préfère les voir sur ces terrains «que dans la forêt», lui qui est aussi président du Syndicat des sylviculteurs du Sud Ouest."...

nuages 2

42 centrales en Gironde 

La Gironde compte déjà 42 centrales photovoltaïques pour une capacité totale de production de 700 000kW. Il y a un an, Mios inaugurait une centrale de 63 hectares de panneaux solaires installés en pleine forêt susceptibles d’alimenter 15 000 foyers en électricité. Pourquoi la Gironde séduit autant ? Le département possède d’abord un foncier très important puisque c’est l’un des plus grands départements de France. Il est relativement ensoleillé et de nombreux terrains sont aujourd’hui occupés par des forêts. Plusieurs projets concernent d’ailleurs les forêts de la Gironde. Le syndicat des sylviculteurs n’y est pas par principe opposé mais demande que l’on installe d’abord ces panneaux au-dessus des parkings, des bâtiments ou sur des friches inconstructibles.  

2019_03_26_SO_Des_nuages_sur_les_projets_photovoltaïques