Sud-Ouest du 14 mars 2019 

La rougeole a tué, pour la première fois cette année 

SANTÉ Une patiente immunodéprimée a succombé au virus, a annoncé hier Santé publique France 

Un premier décès dû à la rougeole a eu lieu cette année en France, des suites d’une encéphalite, a annoncé hier l’agence sanitaire Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire, précisant que cette personne était que cette personne était immunodéprimée et non-vaccinée. 

«Afin de protéger l’anonymat de la patiente décédée, aucune information ne pourra être communiquée sur les lieux et date de décès», a précisé un porte-parole de l’agence sanitaire. Le système immunitaire des patients immunodéprimés est affaibli: cela empêche la vaccination ou la rend inefficace. D’où l’importance que ces patients ne soient pas au contact de personnes non-vaccinées qui risqueraient de leur transmettre la rougeole. 

En 2018, trois personnes étaient décédées de la rougeole, maladie très contagieuse qui peut causer des complications graves voire fatales (encéphalite, pneumonie, perte de vision). Depuis le début de l’année 2019, la rougeole a touché 350 personnes.