Métropolitain du 12 mars 2019 

Drame de Gabian : des sapeurs-pompiers du Sdis 34 chez la juge

métropolitain 12 Jérémy Beier

Nouvel épisode judiciaire dans l’instruction menée au palais de justice de Béziers sur le drame de Gabian, où en août 2016, un sapeur-pompier professionnel du Sdis 34, Jérémy Beier, 24 ans est mort au feu et trois collègues brûlés, alors qu’ils combattaient un violent feu de forêt, dans un massif forestier de la route de Roquessels, dans des engins composant un groupe d’intervention feux de forêt, GIFF. 

Mises en examen ou témoins assistés ? 

Une dizaine de sapeurs-pompiers du Sdis 34, des gradés et des officiers, déjà convoqués et entendus en juin dernier par la nouvelle juge d’instruction, le troisième magistrat à se pencher sur le dossier en plus de deux ans de procédure, vont être de nouveau entendus ce mardi, mercredi et jeudi. Selon nos informations, les expertises ordonnées dès le début de l’instruction seront présentés aux pompiers qui assuraient le commandement à divers titres et degrés le jour du drame.

Seront-ils mis en examen ou placés sous le statut de témoins assistés ? La plus grande discrétion entoure cette nouvelle étape judiciaire de ce terrible drame.

Franceinfo du 12 juin 2018 

Incendie à Gabian : 11 pompiers de l'Hérault en garde à vue dans l'enquête sur un feu meurtrier

incendie à gabianRoquessels (Hérault) - 150 hectares brûlés et 4 pompiers gravement blessés - 10 août 2016. / © F3 LR 

11 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de l'Hérault sont depuis ce mardi matin sous le régime de la garde à vue à Montpellier, dans l'enquête judiciaire sur le feu de Gabian-Roquessels a annoncé le SDIS 34 dans un communiqué. Cet incendie a fait 1 mort et 3 blessés graves en août  2016. 

Ces 12 convocations mais 11 auditions par la gendarmerie interviennent également après la remise aux autorités judiciaires du rapport d'enquête accident de la Direction Générale de la sécurité civile et de gestion des crises.
Un pompier sera entendu ultérieurement. 

« Le communiqué précise que "Le SDIS de l’Hérault depuis ce tragique accident qui a marqué la mémoire de l’ensemble des personnels, apporte son soutien aux familles et aux victimes des accidents en service commandé et souhaite que toute la lumière soit faite afin que les explications tant attendues sur les circonstances de ce drame puissent être connues".

"Ils sont juste entendus. Il y a des gardes à vue pour que chacun d'eux puissent s'expliquer sur son rôle exact... afin de comprendre comment cela a pu arriver et à partir de là déterminer les responsabilités de la faute de chacun", a déclaré Yvon Calvet, le procureur de la République de Béziers. 

Il n'y aura a priori aucune présentation à un juge à l'issue de ces gardes à vue, mais d'autres pompiers seront entendus prochainement sous le même régime, a précisé le procureur de Béziers.

Un incendie dramatique qui a fait 1 mort et 3 brûlés graves

Le 10 août 2016, lors d'un incendie survenu à Roquessels, au nord de Béziers, le pompier Jérémy Beier, 24 ans, a été brûlé à plus de 90% et a succombé quelques semaines plus tard à ses terribles blessures, au CHU de Montpellier, le 21 septembre.

Trois de ses collègues, qui s'étaient retrouvés cernés par les flammes dans leur véhicule de lutte contre les feux de forêt, avaient été grièvement brûlés. 

Outre les 2 enquêtes internes, une enquête judiciaire, avec l'ouverture d'une information judiciaire par le Procureur de la République de Béziers, vise à établir les circonstances de l'accident et à rechercher les responsabilités pouvant être retenues. 

"Cette convocation va permettre de recueillir et de préciser les faits qui se sont déroulés lors de ce dramatique incendie...", indique le Service départemental d'incendie et de secours de l'Hérault dans un communiqué.

"La présomption d'innocence demeure sauf si la culpabilité est légalement établie au cours d'un procès public", souligne le service.