France Bleu du 7 mars 2019 

L'union des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes s'inquiète de la disparition des pompiers volontaires 

L'union des sapeurs-pompiers dans les Alpes-Maritimes s'inquiète de la disparition des pompiers volontaires. une directive européenne menace leur statut. Ils ont écrit aux candidats français aux européennes.

france bleu statutPierre Binaud, président de l'union départementale des Sapeurs-Pompiers des Alpes-Maritimes © Radio France - Fabien FOUREL

Les pompiers volontaires vont-ils bientôt disparaître ? Oui selon l'union des sapeurs-pompiers qui s'inquiète de la disparition du statut ! Une directive européenne envisage de limiter le temps de travail en Europe et ne prévoit pas d'exception pour les pompiers.  

"Il y a eu un arrêt en Belgique, un pompier volontaire a été confirmé comme étant travailleur, il a du respecter onze heures de repos hebdomadaires après son travail civil et n'a pas pu donc se consacrer à son action volontaire chez les pompiers." Pierre Binaud, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes 

Les pompiers craignent donc une disparition progressive des pompiers volontaires. Ils sont actuellement 3.700 dans les Alpes-Maritimes pour 1.300 pompiers professionnels, impossible donc de se passer d'eux.  

"Les pompiers professionnels ne peuvent pas suffire lors des situations exceptionnelles comme sur l'incendie de Clans (qui consume 30 hectares depuis deux jours, ndlr), il faut des bras." Pierre Binaud 

Ajouté à ça la problématique du recrutement de volontaires dans les zones reculées, il manque des pompiers dans l'arrière pays où la population est moins nombreuse. L'Union départementale des Sapeurs-Pompiers volontaire demande donc un vrai plan d'action pour revaloriser le statut.