Voici un exemple des conséquences de la fermeture d'une caserne rurale dénoncées par les sapeurs-pompiers eux-mêmes. Comme l'écrit une personne dans son commentaire : "S'il n'y a plus de service de proximité, plus personne ne pourra intervenir à temps".

Mes opinions.com 

Non à la fermeture de la caserne des pompiers de Pezilla à la rivière. Oui au service public de proximité !

non à la fermeturePar Pésillà Endavant 

Voici quelques semaines, nous avons appris que la fermeture de la caserne des pompiers de Pézilla la rivière (66) était envisagée, peut-être même engagée.

NOUS DÉNONÇONS CETTE FERMETURE !

* Le centre de secours est la mémoire vivante d’événements passés;

Une partie non négligeable du budget de la commune (66.670,15 euros) est reversée au SDIS 66 pour assurer la couverture de zone;

* Le centre de secours et d'incendie "Ribéral" (à Pézilla la rivière) couvre également Villeneuve de la rivière pour un total de 5.500 habitants en premier appel et est la seule caserne située sur la rive gauche de la Têt, ce qui constitue un emplacement stratégique en matière de couverture des risques;

* Un texte a été ratifié en 2013, à Chambéry, au congrès national des sapeurs-pompiers par le Premier ministre d'alors, Manuel VALLS, et par le Président de la République, François HOLLANDE. Il était question de s'engager pour le volontariat et de ne fermer aucune caserne. Un texte qui n'a jamais été remis en question et qui est aujourd'hui encore, source d'inspiration;

* Les véhicules de secours destinés à la sécurité des personnes et des biens des populations de Pézilla et Villeneuve la rivière, sont régulièrement prêtés à d'autres casernes, empêchant le bon fonctionnement du centre et démotivant le personnel disponible pour intervenir.

EXEMPLE CONCRET:

Lorsque le BIP d'un pompier sonne, il a 6 minutes pour rejoindre la caserne et 3 minutes pour être prêt à partir. C'est ce que l'on appelle le délai d'intervention réglementaire.

Admettons qu'un feu se déclare dans la cellera (vieille ville) de Pézilla la rivière.

D'après nos calculs, grâce au système MAPPY, les pompiers de Pézilla mettront 9 minutes + 2 minutes pour se rendre sur les lieux du sinistre.

EN 11 MINUTES, ILS SONT SUR PLACE.

Maintenant pour le même sinistre, admettons que tous les effectifs et matériels soient regroupés à Millas, la caserne de Pézilla étant définitivement fermée. Les pompiers de Pézilla sont tous regroupés à Millas. Ils vont mettre 9 minutes pour partir sur les lieux de l'intervention mais là, on rajoute 13 minutes de trajet car ils se déplacent avec un fourgon-pompe (12 minutes si c'est avec une ambulance).

EN 22 MINUTES, ILS SONT SUR PLACE !

SOIT 11 MINUTES DE PLUS QUE SI LE CENTRE D'INCENDIE ET DE SECOURS EST MAINTENU A PEZILLA !

En 11 minutes supplémentaires, ce n'est pas seulement un toit qui brûle mais plusieurs maisons et de nombreux habitants en danger. Comment cela se passe t-il si, deux rues plus loin, en même temps, une personne fait un infarctus ?

MOTIVONS NOUS! SOYONS SOLIDAIRES POUR GARDER UN SERVICE PUBLIC DE PROXIMITÉ, DE QUALITÉ ET POUR AVOIR UN DÉLAI D'INTERVENTION DES POMPIERS LE PLUS COURT POSSIBLE !

Pésillà Endavant !