Sud-Ouest du 26 février 2019 

En Antarctique, les signes de l’irréversible 

Les études se succèdent pour pointer le danger d’une désintégration des énormes glaciers de l’Antarctique de l’ouest. Elle provoquerait une montée du niveau marin de plusieurs mètres

2019 02 26En octobre , la Nasa a constaté qu’un iceberg vaste comme trois fois Manhattan s’était détaché en un temps record du Pine Island Glacier, proche du glacier Thwaites, en Antarctique ouest, pour dériver dans la mer d’Amundsen. © NASA GODDARD SPACE FLIGHT CENTER

"La phrase tombe de la bouche d’Éric Rignot, un glaciologue français qui exerce ses talents aux États-Unis, à l’université de Californie et au Jet Propulsion Laboratory, un centre de recherche de la Nasa. «Je ne pense pas que le public réalise très bien l’importance de ce qui se passe en Antarctique et dans les régions polaires. C’est une catastrophe qui est en route en Antarctique ouest», lâchait-il, il y a une quinzaine de jours, au micro de France Info. La fonte des glaces polaires nous met-elle réellement en danger ? Essai de décryptage. 

1 La montée des eaux est-elle tributaire du climat ?

Oui, à 100 %. Le niveau de l’océan mondial est étroitement lié aux évolutions climatiques de long terme."...

2 Pourquoi l’Antarctique ouest inquiète-t-il les chercheurs ? 

Il y a à peine une dizaine d’années, on considérait que les calottes glaciaires étaient assez stables et massives pour résister à un réchauffement du climat, même prononcé. L’apport des mesures satellitaires et la succession des travaux scientifiques dessinent un tableau plus sombre. Le Groenland maigrit, c’est une certitude. En 2013, il fondait quatre fois plus vite qu’en 2003, selon une étude publiée en janvier. Mais, c’est plus nouveau, on s’inquiète aussi pour la partie occidentale du continent antarctique."...

3 Le phénomène est-il devenu irréversible ? 

Il y a de fortes chances. Publié en octobre dernier, le rapport du Giec sur l’impact d’un réchauffement de 1,5°C (par rapport au XIXe siècle) situe entre 1,5 °C et 2 °C le point de bascule vers une fonte irréversible de l’Antarctique."...

4 Est-il possible de freiner la dislocation des glaciers ? 

Oui, si l’on tempère au maximum la réchauffement climatique en réduisant fortement les émissions de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d’azote, etc.)."...

..."Une fonte totale des glaces de l’Antarctique occasionnerait une remontée du niveau marin de l’ordre de 60 mètres."

2019 02 26 SO Quand la glace devient flottante

2019_02_26_SO_En_Antarctique_les_signes_de_l'irréversible