Sud-Ouest du 11 février 2019 

Pointe du Cap Ferret : ce que dit l’expertise Cerema qui a motivé les mesures d’urgence

pointe du CapPour le Cerema, l'avenir de la Pointe du Cap Ferret, dans sa configuration actuelle, paraît des plus incertains PHOTO ARCHIVES FRANCK PERROGON 

Le rapport d’expertise Cerema sur la Pointe du Cap Ferret est le document qui a motivé la demande de mesures d’urgence par le préfet. Ce texte de 12 pages acte le recul du trait de côte, s’interroge sur la pérennité des digues et envisage la reconfiguration du secteur 

C’est ce document de 12 pages qui a déclenché la prise de mesures d’urgence à la Pointe du Cap Ferret. Demandé le 29 mai 2018 par la Mission mer et Littoral de la direction régionale de l’Environnement (Dreal), il a été rédigé par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) et remis aux services de l’état à la mi-septembre 2018.

ceremaL’entête de la note d’expertise du cerema CRÉDIT PHOTO : CAPTURE D’ÉCRAN 

Trois mois et demi plus tard, le préfet s’est appuyé sur ses conclusions pour réclamer au maire de Lège les mesures dévoilées jeudi dans un communiqué de presse : interdiction du cheminement sur les digues, plan de gestion de crise dans les 44 hectares anticipant un effondrement des ouvrages de défense, actualisation de la stratégie de rechargement de la plage, étude de recomposition spatiale du secteur de la Pointe qui ne pourra être défendu contre l’érosion que temporairement."...

2019_02_11_SO_Pointe_du_Cap_Ferret_ce_que_dit_l'expertise_Cerema_qui_a_motivé_les_mesures_d'urgence