Sud-Ouest du 6 février 2019 

Cabanac-et-Villagrains : Le centre de secours a fêté la Sainte-Barbe

cabanacLe capitaine Adrien et le commandant Mesure au cours de la cérémonie. PHOTO S. V. 

Après le dépôt de gerbe au monument aux morts de Cabanac, pompiers, familles et élus ont gagné la salle des fêtes, où ils ont été accueillis par le capitaine Adrien. Il a placé cette rencontre sous le signe du souvenir, avec une pensée pour les onze collègues disparus en mission au cours de l’année 2018 et les quatre sapeurs qui ont perdu la vie en janvier 2019. 

L’heure était toutefois aux retrouvailles et a donné l’occasion au chef de centre de rappeler la pression opérationnelle que connaît la Gironde (13 000 opérations en 2018). À l’attractivité du territoire, qui amène de nouvelles populations, s’ajoute la réalisation d’interventions qui ne relèvent en principe pas des pompiers mais qui répondent à une attente forte des habitants. Propos que reprendra un peu plus tard le commandant Mesure. 

À cela il faut ajouter la sollicitation accrue de fin d’année dans un contexte social difficile que les pompiers partagent avec les forces de gendarmerie, présentes à cette soirée. 

Les faits marquants de 2018 

Le centre de secours de Cabanac-et-Villagrains a traité 820 opérations (678 en 2016), ce qui laisse à penser que, d’ici un an ou deux, la barre des 1 000 opérations sera atteinte ! 

Certaines ont plus particulièrement marqué les esprits : accidents graves à Saucats, Landiras et Cabanac, envoi de colonnes de renfort dans l’Aude, victime d’inondations, feux de forêt à Guillos et Saucats, dans une saison qui a globalement été peu marquée par les incendies, en dépit de la sécheresse. 

Camions-citernes appropriés 

Ils portent sur la continuité des travaux du projet Tricoise (futur déploiement du système de gestion opérationnel) et ceux qui permettront d’avoir une couverture opérationnelle plus efficiente. Ils portent aussi sur la féminisation et le développement du volontariat ou encore l’application du protocole de la filière pour les sapeurs-pompiers professionnels etc. 

Dans un contexte local, il faut œuvrer pour la prévention des feux de forêt, l’entretien des pistes et la création de nouveaux points d’eau. 

Le centre de secours étant au cœur du massif forestier, les sapeurs et leur chef espèrent voir renouveler les camions-citernes appropriés à la lutte contre les incendies de forêt ainsi que la réalisation de travaux de casernement. 

La vie d’un centre passant nécessairement par ceux qui le font vivre, le capitaine Adrien a évoqué la mobilité des personnels (trois départs, dont un à la retraite pour trois arrivées) et l’importance de la vie associative via une amicale dynamique. Il a conclu ses propos par des remerciements à l’ensemble des sapeurs-pompiers pour le travail accompli, leur engagement et leur disponibilité.

Euratlantique mal conçu 

Après avoir remercié les élus pour leur engagement financier et leur présence au quotidien, le commandant Mesure a mis l’accent sur les nouveaux risques qui émergent : l’architecture des nouveaux bâtiments du secteur Euratlantique dont la disposition ne facilite pas la tâche des pompiers, l’accroissement du tourisme qui va obliger le SDIS à revoir le matériel adéquat pour des interventions fluviales etc. Il a également soulevé la question des conséquences engendrées par la refonte de la filière des professionnels et « la directive européenne sur le temps de travail qui menace l’engagement altruiste des pompiers volontaires ». 

M. Darbo, maire de Cabanac-et-Villagrains, a insisté sur la note locale : « Quand la population de la commune double avec l’accueil des gens du voyage pendant trois semaines, on voit toute l’humanité dont vous êtes capables et votre empathie, bénéfique à tous ». 

Le président de la CdC de Montesquieu, les conseillers départementaux ont à leur tour loué le rôle des pompiers, leur détermination et leur dévouement et Sophie Mette, députée de la circonscription, a déclaré avoir entendu les messages à destination des législateurs, quelle ne manquera pas de faire remonter.