Sud-Ouest du 31 janvier 2019 

«Notre hôpital est désormais trop petit...» 

LA TESTE-DE-BUCH Une série de chantiers seront vite lancés pour agrandir l’hôpital, devenu aujourd’hui trop petit pour faire face aux besoins de l’explosion de la population

notre hôpital est désormais

Et s’il ne faut retenir qu’un passage du discours de Julien Rossignol, le directeur de l’hôpital d’Arcachon, lors de ses vœux hier midi, ce serait celui-ci: «Notre hôpital est désormais trop petit. Il a été conçu trop petit. Je sais que les débats ont été houleux avec l’autorité de tutelle à l’époque mais il est aujourd’hui trop petit parce que la population explose. Alors soit nous restons comme nous sommes et des gens iront à Bordeaux, soit nous nous adaptons pour les accueillir.» Y compris les habitants «du nord des Landes où il n’y a rien».

Julien Rossignol est un homme direct et chacun l’a vu hier midi dans la salle 3 du pôle de santé. Tout ou presque est devenu au fil de ses cinq années d’existence trop étroit: « Le bloc opératoire est trop petit pour ce que nous voulons faire. Les urgences ont été faites pour 20 000 passages par an. Nous sommes à 33 879 passages en 2018 et les chiffres de ce mois de janvier montrent que nous sommes à + 10 % par rapport à janvier 2018.» 

Restructuration des urgences 

On pourrait ajouter le nombre de séjours qui passent de 15 076 en 2016 à 17 191 en 2018 (+ 10,6 %), le nombre de journées qui grimpent de 63 332 à 65 036 (+ 1,6 %), les prises en charge non programmées qui bondissent de 35 415 à 36 690 (+ 5 %). On compte depuis juin plus de 300 consultations de médecins libéraux aux urgences les soirs, week-ends et jours fériés : «Nous sommes donc sûrs de la pérennité du dispositif», a commenté Julien Rossignol. Seule l’activité de la maternité baisse (c’est un phénomène national) avec 987 naissances en 2018 contre 1 023 en 2016. 

Autre satisfaction, l’hôpital a été certifié niveau A en mai 2018. «C’est une prouesse, a assuré Yves Foulon, maire LR d’Arcachon et président du conseil de surveillance. Peu d’établissements l’ont en France.» En effet, 20% des hôpitaux sont certifiés A… «En 2018, il y a eu 68 réclamations sur 17 000 séjours, a souligné le directeur. Il faut resituer les choses ». Dès 2019, de nouvelles offres arrivent ou se renforcent à l’hôpital : une unité neurovasculaire, une équipe de liaison et de soins en addictologie, une activité de réadaptation cardiaque, le développement de l’activité d’exploration cardiaque et de la chirurgie bariatrique, un hôpital de jour en addictologie et en douleur chronique. Et des études médico-économiques seront lancées pour affiner le potentiel de développement de l’hôpital. Enfin, 250 000 euros seront injectés dans le système d’information et 500 000 euros dans le renouvellement de l’équipement biomédical. 

Et l’hôpital doit s’agrandir. 2019 verra l’augmentation capacitaire des unités d’hébergement (huit chambres), des travaux sur une salle d’opération, des discussions sur le partage avec la clinique d’une neuvième salle d’opération. Enfin, des études seront lancées pour la création d’une dixième salle opératoire et surtout pour la restructuration du service des urgences. 

Enfin, l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la reconstruction de l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) d’Arcachon au pôle de santé (80 lits) sera choisie. 

Sud-Ouest du 31 janvier 2019 

L’activité rééquilibre les finances 

FINANCES L’hôpital a redressé ses comptes avec un excédent de 100 000 euros en 2018. Soit de quoi investir, y compris dans les ressources humaines

l'activité rééquilibre

"C’est Yves Foulon, le maire LR d’Arcachon et président du conseil de surveillance de l’hôpital, qui l’a annoncé hier midi lors des vœux : « 2018 marque le retour à l’équilibre financier. Et c’est une excellente nouvelle.» En effet, Julien Rossignol, le directeur, a détaillé les chiffres : le déficit était de 1,02 million d’euros en 2016, 1,26 million en 2017 et l’excédent estimé à la fin de 2018 serait de 100 000 euros, avec des recettes à environ 63,1 millions d’euros."...

2019_01_31_SO_L'activité_rééquilibre_les_finances