Sud-Ouest du 30 janvier 2019 

Targon : Pompiers : toujours plus d’opérations« Renforcer les solidarités »

targon 30Discours d’usage lors de la Sainte-Barbe à l’espace René-Lazare. PHOTO D. F. 

Samedi dernier, après la messe en l’église Saint-Romain, les pompiers se sont retrouvés à l’espace René-Lazare pour fêter la Sainte-Barbe, en présence notamment du général Martial, ancien chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ; de Pascal Lavergne, député de la 12e circonscription et du maire de Targon, Richard Pezat. 

Arnaud Campagnet, chef de centre, a dressé le bilan de l’année écoulée. Au total, le centre de secours de Targon dénombre 32 sapeurs-pompiers volontaires, un officier volontaire et deux officiers professionnels (Créon-Targon) qui assurent l’encadrement. 

La caserne est en cours de restructuration totale. La première tranche de travaux concernant les locaux opérationnels est terminée. Le centre abrite six véhicules et défend un secteur composé des communes réparties entre les Communauté de communes (CdC) du Créonnais, Rurales de l’Entre-deux-Mers et la Communauté d’agglomération du Libournais, pour une population totale d’environ 8 000 habitants. 

716 sorties 

Grâce à l’ensemble de ses moyens humains et matériels, le centre de Targon a réalisé en 2018, 716 sorties de secours : 81 % pour du secours à la personne ; 9,2 % pour des incendies ; 5,6 % pour des accidents de la circulation et 4,2 % pour des opérations diverses.  Plusieurs sorties ont été effectuées pour des feux de forêt, principalement dans la zone sud du groupement.

Le personnel a également été mobilisé pour des colonnes de renfort au profit d’autres départements. L’action efficace et l’engagement total du centre ont été évoqués à la suite du feu sur le site du Semoctom, le 3 août dernier, à Saint-Léon. 

Recrutements à envisager 

Les effectifs du centre sont suffisants et qualifiés avec une pyramide équilibrée des grades et des emplois. Points forts du centre : l’implication des élus et des entités associatives. L’Amicale des sapeurs-pompiers est présidée par le lieutenant Christian Salvador et la section des jeunes sapeurs-pompiers (une trentaine à ce jour) – parmi les sections les plus importantes de Gironde – est dirigée par le sergent-chef David Lachaud. Le commandant Jérôme Mesure a remercié les communes pour leur contribution financière au profit du bon fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis). 

« Les opérations ne cessent de croître et il va falloir faire face à de nouveaux risques comme le tourisme fluvial sur la partie sud de la Garonne qui va nécessiter à l’avenir, des embarcations adaptées et des véhicules de plus en plus innovants. Il va également falloir envisager le recrutement de sapeurs-pompiers. En 2018, le Sdis girondin a été sollicité pour 130 000 opérations. Les situations sont parfois compliquées. Il y a toujours de plus en plus de secours à la personne », a-t-il précisé. Lors de la cérémonie, un hommage a été rendu au sergent Simon Cartannaz et au caporal Nathanaël Josselin, soldats du feu qui ont perdu la vie le 12 janvier dernier à Paris, lors de l’explosion de gaz. Enfin,, brevets, médailles d’honneurs et autres distinctions ont été remis (lire encadré). La cérémonie s’est achevée par le traditionnel vin d’honneur offert par l’Amicale, suivi d’un repas. 

Pour Richard Pezat, maire de Targon, cette tradition de la Sainte-Barbe est aussi l’évènement de l’année qui « sert à retisser les liens et à renforcer les solidarités. Pour répondre financièrement à l’augmentation croissante des interventions, les surcoûts générés par celles-ci seront répartis entre les différentes structures. Ce rattrapage sera pris en charge entre autres, par les Communautés de communes. La CdC Rurales a, quant à elle, dégagé une enveloppe de 17 900 euros. »

2019_01_30_Targon_Pompiers_toujours_plus_d'opérations_Renforcer_les_solidarités