Inquiétant : des centres qui ne peuvent assurer des interventions par manque d'effectif ou bien en raison de départs sur d’autres interventions, 12 d’entre elles n’ont pu être réalisées, malgré l’aide apportée par le centre de secours de Taller. 

Il n'y a eu que 8 feux de forêt répertoriés cette année, alors on peut se poser la question que ce serait-il passé s'il y avait eu plus de gros incendies ?

Sud-Ouest 29 janvier 2019 

Landes : Les interventions en forte hausse

les interventions en forte hausseIntervention de Michel Douet aux côtés du maire, Philippe Mouhel, et du lieutenant Philippe Hermenier, du Sdis des Landes. PHOTO H. D.

C’était jour de fête, pour les pompiers, samedi. Michel Douet, chef du centre de secours local, les avait réunis pour fêter Sainte-Barbe autour d’une bonne table et pour dresser le bilan de l’année 2018, devant Philippe Mouhel, le maire, Philippe Hermenier, lieutenant représentant le Service départemental d’incendie et de secours des Landes (Sdis 40), les représentants de la gendarmerie territoriale, les représentants des centres de secours voisins et les anciens. 

264 interventions ont été comptabilisées, contre 161 en 2017, ce qui représente une hausse de 63 %. Dans le détail, on dénombre 226 secours à la personne : un chiffre énorme, puisque représentant plus de 85 % des sorties, alors que huit feux de forêt seulement sont répertoriés. 

30 pompiers 

Fort de 30 sapeurs-pompiers, le centre n’a pas pu, cependant, assurer toutes les interventions. Par manque d’effectif ou bien en raison de départs sur d’autres interventions, 12 d’entre elles n’ont pu être réalisées, malgré l’aide apportée par le centre de secours de Taller, dont les personnels alimentent le système mis en place, permettant aux pompiers de signaler leur disponibilité. Le chef de centre a insisté pour que ses agents s’affichent davantage, pour ainsi mieux répondre quand une demande de secours se manifeste. 

Côté effectifs, le centre voit l’arrivée de Ludovic Jacquet, en provenance de Pouillon. Michel Douet a remercié le maire pour avoir embauché un pompier, facilitant en principe sa mise à disposition du centre de secours, en cas de besoin. Il a sollicité le premier édile pour faire de même lors de nouvelles embauches, et ainsi avoir encore plus de personnels mobilisables rapidement. Si la municipalité pouvait également prendre en compte les demandes de terrains constructibles, cela éviterait le départ d’agents vers d’autres communes. 

Après la remise de galons, de diplômes et récompenses aux anciens, Michel Douet a conclu en remerciant les sponsors, la municipalité pour l’aide matérielle, lors notamment, de la journée portes ouvertes – à laquelle la population a été remarquée pour sa bonne participation -, aux personnels du centre pour l’organisation et à leurs compagnes pour leur patience, lors des absences soudaines et répétées.