Sud-Ouest du 29 janvier 2019 

Le réensablement de la Pointe pose question 

LÈGE-CAP-FERRET La Sepanso et l’opposition municipale s’interrogent sur la pertinence et la transparence des opérations de réensablement sur la partie océane de la Pointe du Cap Ferret

le réensablement

"C’était lors de ses vœux à la population, le 5 janvier dernier. Michel Sammarcelli, maire divers droite de Lège-Cap-Ferret, insistait particulièrement sur un point: «Nous devons nous préparer à l’avancée de l’océan. Malgré l’urgence, tous les maires du littoral français attendent toujours la définition d’une politique publique de lutte contre les assauts de l’océan.» 

Et pour l’heure, voilà le choix fait par la municipalité de Lège-Cap-Ferret : «la Ville est condamnée à remettre de 200 000 à 300 000 euros de sable tous les ans pour reconstituer cette partie du cordon dunaire. C’est le coût de la sauvegarde de 200 maisons. Il n’y a aucune autre solution sérieuse.»"...

2019_01_29_SO_Lège-Cap-Ferret_Le_réensablement_de_la_Pointe_pose_question