Sud-Ouest du 12 janvier 2019 

Libourne : Vœux de bienveillance et de bientraitance

voeux de bienveillanceMichel Galand, président du comité de surveillance, Christian Soubie, directeur de l’hôpital, et Jean-François Parizano, président de la commission médicale d’établissement. PHOTO S. P. 

Malgré un budget en léger déficit, l’hôpital Robert-Boulin ne manque pas de projets pour l’année 2019. 

« L’hôpital est l’institution en laquelle les Français ont le plus confiance », rappelle Christian Soubie, directeur de l’hôpital Robert-Boulin. Cet ancien directeur aux affaires financières de l’établissement a été l’un des premiers porteurs du projet de Nouvel Hôpital de Libourne. De retour à Robert-Boulin depuis le 1er mai dernier, il se réjouit de la livraison de ce gros projet. 

1 Nouvel hôpital : quelques ajustements à prévoir 

Une réussite qui nécessite tout de même quelques ajustements, dans l’organisation et les modes de fonctionnement, pour le personnel et les patients. Un chantier est ouvert pour évaluer les adaptations à envisager. 

Le développement de la médecine ambulatoire n’est pas sans conséquence. « L’augmentation de cette activité entraîne une baisse de recettes pour l’hôpital », a souligné Michel Galand, président du comité de surveillance. L’établissement finit donc l’année 2018 en léger déficit. « Nous visons le retour à l’équilibre en 2019 », assure Christian Soubie. « Il faut retrouver les moyens de notre développement. » 

Ce qui ne réduira pas les efforts portés sur la qualité des soins de l’hôpital de jour. « Il faut rendre les patients acteurs de leurs soins », explique le docteur Parizano, président de la commission médicale d’établissement. « Dans le cadre d’une série d’examens à réaliser, ce sont les différents services qui viendront à eux. »

2 Des services et des coopérations à renforcer 

La mise en service du nouveau bâtiment n’a pas entamé la volonté de l’hôpital de soutenir certains services, de manière à anticiper les besoins des patients libournais. En application notamment des objectifs et des préconisations du contrat local de santé dans lequel l’hôpital est impliqué, avec 17 autres partenaires institutionnels ou associatifs. Ainsi, les soins palliatifs ou l’hospitalisation à domicile feront l’objet d’un nouveau déploiement. 

Dans le courant de l’année, le service odontologie intégrera de nouveaux locaux. Des aménagements concerneront aussi le centre de cicatrisation ainsi que l’unité de dialyse médicalisée. Des sessions nocturnes pourraient être proposées pour répondre à une forte demande sur le territoire. 

Autre avènement à venir, celui du groupement de coopération sanitaire avec la Clinique du Libournais, désormais dans le giron de l’hôpital. L’année 2019 sera aussi celle de l’élaboration d’un nouveau projet d’établissement, en concertation avec les hôpitaux de Blaye et de Sainte-Foy, pour assurer une meilleure complémentarité des soins. 

3 Un virage numérique et de nouveaux chantiers 

Le docteur Jean-François Parizano a parlé d’une « révolution numérique » en listant diverses innovations en cours : réseau entre professionnels de ville et hospitaliers, et entre établissements, dossier médical dématérialisé, télédiabétologie pour suivre les patients à distance, diagnostic de radiologie en urgence par télémédecine… « Nos métiers se transforment. » 

Les établissements aussi. À Sainte-Foy, la reconstruction du service des soins de suite et de réadaptation démarre. Un centre hospitalo-communal, comme celui ouvert à Coutras en 2018, devrait compenser le manque de médecins généralistes. 

Quant à la psychiatrie, « Le problème, c’est surtout le manque de psychiatres », déplore Michel Galand. En 2019, Garderose espère inaugurer deux maisons tremplins, étape avant le retour à une vie normale. Celle pour les adultes ouvre ce mois de janvier. Celle des adolescents est conditionnée à l’obtention de financement. 

« Même focalisés sur les nouvelles technologies, il faut accorder davantage d’humanité. Nous serons particulièrement attentifs aux urgences, porte d’entrée de la moitié des patients hospitalisés. »