Sud-Ouest du 2 janvier 2018 

«Non, les sylviculteurs ne font pas de rétention !» 

LANDES DE GASCOGNE Les sylviculteurs se défendent de faire de la rétention de bois quand les industriels pleurent la ressource

non les sylviculteurs

 

"Remontés les sylviculteurs du Sud-Ouest qui doivent faire face à un certain nombre d’accusations les rendant responsables des intentions (voire des réalités) de chômage partiel dans certaines industries de la filière bois de la région Nouvelle-Aquitaine. Soupçonnés de faire de la rétention de bois et d’appauvrir le marché tout en laissant monter le prix du mètre cube (actuellement à 50€), les propriétaires forestiers répliquent dans un communiqué publié vendredi dernier."...

..."Les conséquences de Klaus 

Rappelons que si la tension sur le marché du bois se fait sentir ou ressentir, c’est la conséquence de la tempête Klaus survenue dans la nuit du 23 au 24 janvier 2009 sur les Landes, le sud de la Gironde et une partie du Lot-et-Garonne. Sinistre qui s’est soldé par 593 000 hectares de bois touchés dont 223 000 hectares à plus de 40 %. 182 000 hectares ont à ce jour été replantés et ce nombre devrait atteindre les 204 000 hectares en 2019. Ce sinistre a bien entendu modifié la disponibilité du bois sur le massif."...

2019_01_02_SO_Non_les_sylviculteurs_ne_font_pas_de_rétention