Sud-Ouest du 17 décembre 2018 

Vraiment pas de quoi sauter de joie 

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE La COP24 concrétise l’accord de Paris mais sans s’engager à faire plus ni plus vite, malgré les catastrophes

vraiment

"Les scientifiques du Giec ont récemment tiré la sonnette d’alarme : dans un monde à +2°C, objectif minimal du pacte climatique de 2015, les impacts seraient bien plus importants que dans un monde à + 1,5 °C, limite idéale de l’accord. Seulement, pour rester sous +1,5°C, il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50% d’ici 2030, par rapport à 2010, alors que les engagements actuels des États préfigurent un monde à +3°C, avec son lot de tempêtes, sécheresses, inondations…"...

2018_12_17_SO_Vraiment_pas_de_quoi_sauter_de_joie