Sud-Ouest du 3 décembre 2018 

Arcachon : enfin un nouveau bateau pour les pompiers

arcachon nouveau bateauPlusieurs pompiers ont été accueillis ou récompensés lors de la Sainte-Barbe. PHOTO D. P. 

Les pompiers ont dressé le bilan de l’année et annoncé qu’ils allaient recevoir un nouveau bateau.

Barbara, en 235, en Asie Mineure, fut sauvée de la mort parce que la foudre frappa son père qui voulait la décapiter : elle ne voulait pas abjurer sa conversion au christianisme. Voilà les origines de la Sainte-Barbe, jour où les pompiers sont célébrés. On ne rigolait pas à l’époque. Samedi soir, au centre de secours d’Arcachon, l’ambiance était heureusement bien plus détendue qu’en 235.

Hommage fut rendu aux pompiers blessés ou décédés en service commandé durant l’année. Puis David Brouillet, le chef de centre, prit la parole pour dresser le bilan de l’année. Les 35 pompiers professionnels et les 22 volontaires ont effectué plus de 2 200 interventions cette année. 80 % d’entre elles appartenaient au secours à personne.

Restructuration terminée ? 

6 % des interventions ont amené les pompiers arcachonnais sur des incendies, 2 % sur des accidents de la circulation et 3 % sur des opérations nautiques. Il y a évidemment eu un pic d’activité durant l’été avec 280 interventions par mois en juillet et en août. Le centre était alors renforcé de six agents. 

Au total, l’activité du centre grimpe de 10 % par rapport à 2017. Une augmentation similaire à ce qui se passe en Gironde. Ceci est en lien avec la hausse de la population. Pour financer des postes de pompiers supplémentaires, des pistes sont étudiées, par exemple une contribution des Villes en rapport avec l’évolution de leur population.

« La situation est difficilement tenable, a avoué le commandant Pham, directeur adjoint du groupement Sud Ouest. Ce groupe de travail ouvre une piste. Nous avons aussi d’autres groupes de travail sur la féminisation, les agressions subies par les pompiers, etc. »

David Brouillet a loué les valeurs d’altruisme pour décrire le métier. Il a aussi souligné que les effectifs du centre étaient « fragiles » au niveau des pompiers volontaires. Le commandant Pham a pointé une directive européenne sur le temps de travail qui menace ce statut en limitant les heures de disponibilité de ces volontaires.

La Teste et Biganos en 2020 

Un point a été fait sur la restructuration de la caserne arcachonnaise : elle devrait s’achever en 2019. Il reste à rénover les façades. Le commandant Pham a donné aussi des informations à ce sujet sur les autres centres du Sud Bassin. Deux centres de secours neufs seront livrés début 2020 à La Teste-de-Buch et Biganos. Enfin, la restructuration de celui de Gujan-Mestras devrait s’achever fin 2020. 

Sur le plan de la dotation de matériel, les pompiers d’Arcachon vont enfin échanger leur vieux zodiac pour une nouvelle embarcation, une coque alu de 7,50 mètres : « Il nous permettra un travail plus efficace, a expliqué le chef du centre, plus en sécurité et plus adapté. » Le bateau devrait être livré en décembre ou en janvier. 

Enfin, Daniel Philippon, le 1er adjoint d’Arcachon, a rendu hommage aux pompiers arcachonnais et leur a assuré que la Ville tenait à eux : « Ce centre est vital pour notre ville. »