Sud-Ouest du 30 novembre 2018 

Des obsèques pour l’hôpital Robert-Picqué

des obsèquesUn hôpital militaire existe sur le site de Robert-Picqué depuis 1880. Sa disparition devrait être effective en 2023. ARCHIVES S. LARTIGUE 

Les partisans du maintien d’un hôpital sur le site de Robert-Picqué, qui ira rejoindre Bagatelle, organiseront les funérailles ironiques. 

A l’issue du conseil municipal de mardi soir (1), l’élu d’opposition de gauche Patrick Bouillot a annoncé l’organisation « des funérailles de l’hôpital public Robert-Picqué ». Ce qui fera suite à la pose de la première pierre du futur ensemble hospitalier Robert-Picqué/Bagatelle qui aura lieu vendredi 7 décembre. 

Le cortège funéraire se rendra de Robert-Picqué à Bagatelle samedi 15 décembre, à 11 heures. Le faire-part de décès fait état de la présence du « ministre désarmé, du ministre de la santé très privée, du préfet délégué au désengagement de l’État, du général commandant la zone de désertification médicale et des représentants de la sainte finance ». Et pour bien enfoncer le clou (ou serrer les vis du cercueil), le libellé ajoute que les « opportunistes et promoteurs sont les bienvenus ». On appelle cela de l’humour noir et grinçant."...

..."la fusion sur le site de Robert-Picqué aurait été plus efficace pour la santé publique du sud de l’agglomération bordelaise. »

« Robert-Picqué plus vaste »"... 

..."« D’abord, le site de Robert-Picqué est beaucoup plus grand que celui de Bagatelle (25 hectares au lieu de 7) ; le bâtiment des urgences de Robert-Picqué est récent, opérationnel, parfaitement adapté ; l’accès à Robert-Picqué est entouré de trois voies beaucoup plus larges, dans un quartier moins dense et mieux desservi que Bagatelle. »"...

..."le regret de la disparition de l’héliport et des équipements liés aux catastrophes naturelles qui existent sur le site de Robert-Picqué."...

2018_11_30_SO_Des_obsèques_pour_l'hôpital_Tobert_Picqué