Sud-Ouest du 26 novembre 2018 

Transport de proximité à la demande : bientôt fini

transport de proximité

La communauté de communes réfléchit au remplacement du transport à la demande par un service à horaires fixes. TRANSGIRONDE 

Initié par le Département, transféré depuis à la Région, le service de transport à la demande TransGironde Proximité a été créé en septembre 2013 et mis en place dans 15 communautés de communes de Gironde, dont la CDC Médoc Estuaire. Il complète le réseau de lignes régulières et assure ainsi une desserte du territoire adaptée aux besoins des utilisateurs pour lesquels il a été créé : les personnes âgées, celles à mobilité réduite et celles en insertion. Pourtant après cinq ans de fonctionnement il est appelé à disparaître sur le territoire de la CDC Médoc Estuaire à la fin de cette année. 

« Trop coûteux et peu utilisé » 

Pour ceux qui l’utilisent, ce service est indispensable, soit parce qu’ils n’ont pas d’autre moyen de locomotion, soit parce que, compte tenu du prix, ils ne peuvent plus mettre de carburant dans leur voiture. Michel, un Margalais de 86 ans, utilise ce transport le midi depuis son domicile pour aller déjeuner à la résidence des personnes âgées. Le tarif de 4 € aller-retour est abordable ; il ne conduit plus et n’a pas de plan B pour ses déplacements. « Seule la gentillesse d’un ami peut pallier à cette absence de transport. » 

Autre trajet souvent sollicité, l’aller-retour Margaux-hôpital Pellegrin pour 13 €, rien à voir avec le tarif facturé par les sociétés de taxis."...

2018_11_26_SO_Transport_de_proximité à_la_demande_bientôt_fini