Sud-Ouest du 20 novembre 2018 

Hôpital de Libourne : des mesures pour éviter les squatteurs

hôpital de Libourne squatteurAu sein du vieil hôpital, de nombreuses portes de service désormais inutilisées ont été condamnées par des chaînes ou des grilles ARCHIVES SUD OUEST 

"Investi par les squatteurs, le vieil établissement a mis en place un plan de sûreté. Et le phénomène tend à se raréfier

Quelle ne fut pas leur surprise de découvrir à l’embauche des invités « surprise » sommeiller dans les baignoires de services depuis peu inutilisés. Des personnels de l’hôpital Robert-Boulin se sont ainsi retrouvés nez à nez avec des squatteurs il y a quelques mois, à plusieurs reprises et différents endroits. Un phénomène qui a pris une ampleur critique lors du transfert vers le nouvel hôpital (NHL), au printemps dernier, des sans-abri ou marginaux profitant de ces locaux laissés à l’abandon mais où demeuraient du mobilier, de l’eau et de l’électricité. Une partie de l’ancien hôpital, situé sur le même site que le nouveau, continuant d’accueillir en son sein le service des urgences, le reste étant abandonné."...

2018_11_20_SO_Hôpital_de_Libourne_des_mesures_pour_éviter_les_squatteurs