Sud-Ouest du 3 octobre 2018 

Mort d’une nonagénaire : le Samu ne se déplace pas, une enquête ouverte

mort d'une nonnagénaire

Contacté par la gardienne de l'immeuble, le Samu ne s'est pas déplacé. AFP ILLUSTRATION 

Les policiers dépêchés sur place ont fait part de leur étonnement quant à la "non-intervention" du service des urgences. 

Une nouvelle affaire Naomi Musenga ? Une enquête a été ouverte après qu’une nonagénaire, victime d’un malaise, est morte mercredi 3 octobre dans le XVIe arrondissement de Paris. La vieille dame a appelé sa gardienne, qui elle-même a contacté le Samu, qui n’est jamais venu, indique Le Parisien. 

Les fonctionnaires de police, dépêchés sur place peu après le décès, ont fait part à la régulatrice du service des urgences de leur "étonnement de leur non-intervention". Ils ont informé le magistrat du parquet qui a ordonné la poursuite de l’enquête. 

En décembre dernier, Naomi Musenga, une jeune femme de 22 ans, avait contacté le Samu de Strasbourg pour des douleurs au ventre. "Je vais mourir. J’ai mal partout", s’était-elle plainte auprès de l’opératrice, qui s’était moqué d’elle. La victime était décédée d’un infarctus quelques heures plus tard.