Sud-Ouest du 20 septembre 2018 

Eau : « Il y a urgence à agir » 

1,6 milliard d’euros seront consacrés à l’eau en Adour Garonne entre 2019 et 2024. Président du Comité de bassin, Martin Malvy explique

eau il y a urgence

Président du Comité de bassin Adour-Garonne, Martin Malvy a réuni hier à l’hôtel de région de Bordeaux le «parlement de l’eau», soit 135 membres qui représentent les différentes catégories d’usagers. Ils ont avalisé le budget consacré à la politique de l’eau dans la grande région sur la période 2019-2024. Ce onzième programme d’interventions de l’Agence de l’eau Adour-Garonne sera financé à hauteur d’1,6 milliard d’euros sur six ans. Ancien président(PS) de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy détaille les enjeux. 

« Sud Ouest » Depuis un an, les agences de l’eau dénoncent les ponctions opérées par l’État sur leur budget. Comment Adour-Garonne s’en sort-elle ?

Martin Malvy À compter de 2019, le gouvernement plafonnera les ressources financières des agences de l’eau – les redevances perçues sur les factures d’eau – à 2,1milliards d’euros par an. Ce plafond était fixé à 2,3 milliards auparavant. Toutes les agences de l’eau en subissent le contrecoup."...

Dans les décennies à venir, on prévoit une forte baisse de la ressource en eau, au moins en période estivale. Comment s’y préparer ? 

L’Agence a travaillé pendant plus de deux ans avec le Comité de bassin sur un plan d’adaptation au changement climatiqueIl a été adopté à l’unanimité, moins deux voix. Ne pas agir maintenant, c’est accepter d’aller vers le pire à brève échéance – 2050 – sur nos territoires. 

Qu’entendez-vous par «le pire»? 

Le déficit par rapport aux besoins en eau sur Adour-Garonne s’élève à 250 millions de m3 par an."...

..."L’agglomération bordelaise n’a pas beaucoup de marge non plus dans un contexte de canicule et de sécheresse. En 2050, le déficit pourrait être d’une toute autre ampleur: 1,25 milliard de m3 par an. C’est la moitié de la consommation d’eau actuelle sur le territoire d’Adour Garonne."...

2018_09_20_SO_Eau_il_y_a_urgence_à_agir