Sud-Ouest du 18 septembre 2018 

Reignac : Une grange détruite par les flammes

reignac croizet

L’incendie s’est déclaré vers 2 h 30 et a réduit en cendres la fenaison de l’année de Bruno Ardouin. PHOTO S. F. 

Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi et a détruit 200 balles de foin stockées dans une grange. 

Hier matin, il ne restait plus que la structure en pierre de la grange de Bruno Ardouin, un agriculteur de Reignac qui déplorait la perte de 200 balles de foin, sa fenaison de l’année et un petit épandeur à fumier remisés dans la bâtisse au lieu-dit Croizet. Sous la violence des flammes et la chaleur du brasier, la toiture en tuile n’a pas résisté. 

Son père Alain, qui habite juste en face, a tout d’abord été tiré de son sommeil vers 2 h 30 par le bruit d’une voiture qui s’est arrêtée. « Elle a redémarré très vite et quelques minutes après, j’ai entendu des crépitements. Je suis sorti rapidement mais déjà, les flammes embrasaient la grange. » 

De longues heures de lutte 

Les pompiers des casernes de Saint-Savin et Saint-Ciers-sur-Gironde dépêchés sur place ont lutté de longues heures pour empêcher notamment l’incendie de se propager à d’autres bâtiments jouxtant la grange. Un engin agricole a débarrassé les poutres calcinées, sous la vigilance des soldats du feu qui, à chaque reprise, ont arrosé copieusement le foyer. 

« Les pompiers se sont relayés et sont restés une bonne douzaine d’heures sur les lieux, les gendarmes de la brigade de Saint-Ciers sont venus constater l’incendie avant que j’arrive. Je pense que pour ne pas m’affoler, mes parents ont préféré me prévenir au petit matin. Je dois aller déposer plainte à la gendarmerie », précise Bruno Ardouin qui réside à vingtaine de minutes du lieu-dit. 

Une série suspecte 

« De toute façon, on s’y attendait, assure son père. Cela fait plusieurs incendies de paillés ou granges à foin qui sont à déplorer dans un périmètre de quelques kilomètres depuis le début de la saison. Ça a commencé par des bottes de foin qui ont brûlé dans les prés à plusieurs endroits différents. À Reignac, c’est un paillé qui est parti en fumée et plus récemment, dans la nuit de mardi à mercredi, une grange à foin, a elle aussi été ravagée par les flammes à Saugon. Seule, la voiture qui était garée à l’intérieur a pu être sortie in extremis. »