L'âge doit-il déterminer l'envoi ou non du SMUR ? 

On peut comprendre qu'il n'y ait pas eu de véhicule du SMUR à envoyer sur place au moment des faits, mais nous sommes en 2018, a-t-on totalement oublié l'empathie et le respect de l'être humain ? Ne devrait-on pas avoir des équipes mobiles avec des professionnels de santé à envoyer sur place dans ces cas particuliers afin d'entourer la famille ?

La Voix du Nord du 15 août 2018 

Drouvin-le-Marais : Sa maman était en train de mourir, le SAMU n’a pas envoyé de médecin 

Le 19 avril, la maman de Sylvie Ledieu s’éteint. La Drouvrinoise a bien composé le 15 et demandé au SAMU d’envoyer le SMUR mais seuls les pompiers ont assuré les premiers secours. Avant qu’un médecin, au téléphone, ne leur donne l’autorisation d’arrêter leurs soins.

voix du nord

Sylvie Ledieu s’est occupée de ses parents pendant quinze ans. PHOTO « LA VOIX » - LOCVDN

"«  Ce qui me fait le plus mal, c’est de l’avoir accompagnée pendant quinze ans et qu’il n’y ait pas eu de médecin, sur place, pour me dire que c’était fini. » Sylvie Ledieu s’est occupée de ses parents. Si son père est parti assez tôt, elle a pris soin de sa maman, qui habitait à 600 mètres de chez elle. Le 19 avril, la vieille dame de 91 ans s’est éteinte. À son chevet, des pompiers mais pas de SMUR ni de médecin. 

«  Ils ont tenté de la réanimer. Et ils ont eu un médecin régulateur, au téléphone, qui leur a donné l’accord médical pour arrêter.  » Sylvie Ledieu ne critique pas la décision, ne remet pas en cause le choix du médecin. Mais elle souffre de la manière dont les choses se sont déroulées."...

..."Mais ce n’était pas la question : ce choix-là n’avait pas à être pris comme cela, par téléphone. Et il n’est pas normal que ce soit l’âge qui détermine la sortie ou non d’un véhicule du SMUR.  » Sylvie Ledieu ressent alors «  un gros sentiment d’abandon. Ce choix-là, ce n’était pas à eux de le faire, de cette façon-là  »."...

..."le choix final, on ne me l’a même pas laissé. On aurait au moins pu me dire qu’aucun médecin n’était disponible.  » Ce qu’elle souhaite aujourd’hui ? «  Pouvoir discuter en tête-à-tête avec le médecin qui m’a parlé ce jour-là. Il ne m’a jamais donné son identité.  »"...

secours d'urgence comment ça marche 

2018_08_15_La_Voix_du_Nord_Drouvin_le_Marais_Sa_maman_était_en_train_de_mourir_le_SAMU_n'a_pas_envoyé_de_médecin