Sud-Ouest du 6 juillet 2018 

Des failles et des secrets sur les sites nucléaires 

SÉCURITÉ Un rapport parlementaire dresse un état des lieux sévère sur la sécurité de la filière en France

des failles et des secrets

Un pompier en combinaison étanche montre ses appareils de mesure de radioactivité lors d’un exercice, près de Golfech. ARCHIVES THIERRY SUIRE/« SUD OUEST »

"Créée en janvier dernier à l’initiative de la députée LREM Barbara Pompili suite, notamment, à un documentaire choc diffusé sur Arte (« Sécurité nucléaire, le grand mensonge», de Laure Noualhat et Éric Guéret, lire par ailleurs), la Commission d’enquête parlementaire sur la sécurité des sites nucléaires a rendu public hier son rapport(1). Ses conclusions sont loin d’être rassurantes pour le parc français.

1 Fukushima : l’impensable est devenu possible

...«Alors que certains événements, certaines failles apparaissaient “impossibles”, alors que le système de contrôle reposait en grande partie sur la “confiance”, il est apparu, par la suite, indispensable de “concevoir l’inconcevable”, de se préparer au pire et d’imposer des exigences de sûreté bien plus strictes», résume le rapport.

Les leçons de Fukushima ont-elles toutes été tirées malgré les mesures prises après l’accident ? Pas sûr, selon le rapport. Par exemple, celui-ci estime que les périmètres des plans particuliers d’intervention (PPI) sont trop restreints. Ou encore que les effets du changement climatique sont trop peu pris en compte, notamment pour l’approvisionnement en eaux de refroidissement dans un contexte de baisse du niveau des fleuves et du réchauffement de ces eaux."...

2 Le poids excessif de la sous-traitance

..."En théorie, seuls deux niveaux de sous-traitance sont autorisés. En réalité, sur certains sites, celle-ci peut atteindre sept niveaux, a appris la Commission. Le rapport pointe ainsi la perte de compétence des exploitants."... 

..."Ce système entraîne une «dilution des responsabilités»"...

3 L’épineuse question du risque terroriste

Le problème serait, en premier lieu, structurel: « Les installations nucléaires françaises semblent souffrir d’une faille originelle à laquelle il sera difficile de remédier : elles n’ont pas été conçues pour résister à une agression de type terroriste», est-il écrit."...

REPÈRES 

58 C’est le nombre de réacteurs sur le parc français, qui comporte 19 centrales nucléaires 

2 500 C’est le nombre d’entreprises composant la filière nucléaire française. Soit 220 000 salariés, dont 160 000 sous-traitants. 

1 500 C’est le nombre de convois transportant des matières nucléaires qui circulent chaque année en France 

10 C’est le nombre de minutes que mettrait un avion de ligne qui déciderait de s’écraser sur une centrale pour atteindre sa cible, à condition que sa trajectoire passe au-dessus du site. 

100 C’est, en kilomètres, le rayon délimitant le périmètre autour d’une centrale dans lequel sont distribuées des pastilles d’iode aux habitants en Suisse. En France, celui-ci devrait passer de 10 à 20 kilomètres.

2018_07_06_SO_Des_failles_et_des_secrets_sur_les_sites_nucléaires

2018 07 06 SO Dans le Blayais l'impact économique

2018 07 06 SO Centrale du Blayais

2018 07 06 SO Nucléaire la société civile est aveugle