Samu Urgences de France (SUDF) du 14 mai 2018 

Accélérer la modernisation la régulation médicale pour répondre aux défis de santé

Samu-Urgences de France demande :

1 - Le regroupement de toutes les composantes de la régulation médicale sur une plateforme « Samu-Santé » unique, hospitalière 

2 - La mise en place d’un numéro unique dédié à toute demande de soins urgents et/ou non programmés en lieu et place des numéros existants 

3 - Une organisation territoriale en réseau des plateformes de régulation médicale 

4 - Une gradation de ces plateformes selon leur capacité de réponse 

5 - La reconnaissance du métier d’ARM comme profession de santé 

6 - Une formation d’ARM diplômante répondant aux critères développés dans le référentiel métier SFMU-SUdF-ANCESU-UNARM 

7 - Une formation portée à un an minimum dont au moins six mois dans un service de soins 

8 - Une formation continue obligatoire basée sur les principes de revue de morbi-mortalité, comité de retour d’expérience (CREX) et gestion des conflits 

9 - L’amélioration de la formation des médecins régulateurs à l’aide de simulations haute technologie 

10 - La reconnaissance du métier de Superviseur de plateforme de régulation médicale 

11 - La mise en place obligatoire de superviseur dans les plateformes de référence 

12 - Des ressources humaines adaptées à l’activité de la plateforme de régulation médicale et basée sur des indicateurs fiables (taux et délais de décroché notamment) 

13 - Une évolution des effectifs en adéquation avec l’évolution de l’activité 

14 - Une accélération du déploiement du nouveau système d’information national des Samu (SI-Samu) 

15 - Un accompagnement par le Ministère de la solidarité et de la santé et le Secrétariat d’État au Numérique des travaux en cours sur l’utilisation des nouvelles technologies en régulation médicale 

16 - Un interfaçage numérique entre les plateformes de régulation médicale « Samu-Santé » et les centres d’appels « secours » réalisant une plateforme nationale d’urgences unique, numérique et virtuelle 

17 - Une réforme complète de l’organisation des transports sanitaires urgents basée sur une analyse des besoins territoire par territoire 

18 - Le développement de la présence d’un coordonnateur des transports sanitaires urgents au sein de chaque plateforme de régulation médicale à activité importante 

19 - Une procédure unifiée nationale de traitement des événements indésirables graves liés à la régulation médicale 

20 - Une certification des Samu en même temps que celle des établissements de santé et la publication annuelle des résultats d’activité et de performance des plateformes de régulation médicale