Aujourd'hui, nos secours d'urgence en particulier en ruralité, sont essentiellement effectués par les sapeurs-pompiers volontaires.

Ceux-ci, après une journée de travail ou encore durant leur congé hebdomadaire, n'hésitent pas à s'engager pour nous secourir parfois même au péril de leur vie.

Il est donc tout-à-fait normal qu'ils perçoivent une indemnité pour le service rendu.

Comment peut-on encore faire des économies sur leur dos sachant qu'ils représentent 80% de l'effectif des sapeurs-pompiers dans le Pas-de-Calais (78% dans toute la France) et qu'ils effectuent un grand nombre des interventions ?

Leur recrutement est déjà de plus en plus difficile et pourtant certains centres de secours ne fonctionnent qu'avec des sapeurs-pompiers volontaires. 

  • En moyenne, sur 10 heures d'intervention(s), 6h36min sont effectuées par des sapeurs-pompiers volontaires, soit 66% du temps d'intervention.
  • 81% des centres de secours ont un effectif exclusivement composé de SPV. (cf site des sapeurs-pompiers de France)

Le SDIS du Pas-de-Calais veut faire des économies, mais si demain il n'a plus de sapeurs-pompiers volontaires comment assurera-t'il ses missions ? 

Espérons que les autres SDIS ne suivront pas cet exemple désastreux pour le volontariat, sinon nos communes rurales n'auront plus aucun moyen d'assurer les secours d'urgence (incendie comme médicale). 

S'il y a des économies à faire, ce n'est certes pas avec les sapeurs-pompiers volontaires dont la durée d'engagement s'étiole année après année. 

Le seul objectif a ne pas perdre de vue n'est-il pas : SAUVER DES VIES ?

Nous ne le répèterons jamais assez : LA VIE N'A PAS DE PRIX

BFMTV du 29 avril 2018 

On va gagner 25 à 30 euros la nuit”: les pompiers du Pas-de-Calais en colère pour leurs indemnités

"On va gagner 25 à 30 euros la nuit": les pompiers du Pas-de-Calais en colère pour leurs indemnités

Une mesure votée par le conseil d'administration du Service Départemental d'Incendie et de Secours du Pas-de-Calais vise à faire passer les indemnités horaires des pompiers de 5€ à moins de 2,50€ de l'heure, dans le but de faire des économies dans les casernes. L'annonce concerne près de 2400 pompiers volontaires soit 80% des effectifs du département.

https://www.bfmtv.com

Les pompiers volontaires avancent que pour le temps passé loin de leur famille le soir, le taux horaire semble maintenant trop bas.