Sud-Ouest du 28 mai 2018 

Hôpital de Libourne : un plan pour améliorer le fonctionnement des urgences

hôpital de Libourne un plan pour améliorer

Le service reste engorgé avec quelque 45 000 patients reçus chaque année. PHOTO J. - C. G.

"L’une des priorités de la direction de Robert-Boulin est de travailler pour fluidifier un service toujours très emprunté. 

« Une nécessité. » Interrogé sur les grands projets à venir pour l’hôpital Robert-Boulin, le nouveau directeur, Christian Soubie, en fonction depuis bientôt un mois, cite la refonte des urgences comme l’une des priorités. « Il est impératif de fluidifier le passage aux urgences », insiste le dirigeant. Malgré la présence de la Maison médicale de garde, destinée justement à soulager le service hospitalier, ce dernier reste très emprunté avec plus de 45 000 visites chaque année sur les trois derniers exercices (2015, 2016 et 2017)."...

..."« On observe une demande pratiquement exponentielle, reprend Christian Soubie. L’hôpital n’en est pas la cause. Aujourd’hui, c’est la seule offre sanitaire où la lumière est toujours allumée alors que sur le reste du territoire, nous observons une déprise médicale. C’est une réalité partout, dans les campagnes comme dans les villes. Nous n’avons jamais eu autant de médecins en France mais leur répartition est extrêmement variable. Autrefois, on allait facilement vers son médecin traitant, aujourd’hui, on vient aux urgences. Ce n’est pourtant pas toujours la bonne réponse. Mais il faut bien trouver de nouvelles organisations face à ce phénomène. » L’établissement souhaite donc travailler sur la réduction du temps d’attente. « C’est un vaste chantier, livre le directeur. Nous y travaillons actuellement. Il faut bien distinguer le circuit court le circuit long, repenser les hébergements en sortie du service et travailler sur la pertinence des soins. »"...

2018_05_28_SO_Hôpital_de_Libourne_un_plan_pour_améliorer_le_fonctionnement_des_urgences