Sud-Ouest du 21 mai 2018 

Un lien maison-hôpital 

CHU DE BORDEAUX Une appli suit les patients chez eux, après leur opération

un lien maison hôpital

"Laurent, 44 ans, habitant de Sorde-l’Abbaye, dans les Landes, a subi de multiples fractures du nez après quelques saisons rugbystiques. Il a longtemps traîné les pieds avant d’accepter de se faire opérer. «Une septorhinoplastie disent-ils, moi je dis une opération du nez. J’ai été opéré tard, car j’avais vu des copains dans le même état, il y a une vingtaine d’années, et franchement cette opération ne me disait rien qui vaille. Je suis rentré au CHU de Bordeaux, au centre François-Xavier Michelet, le matin à 7heures, à 11 h 30, j’étais sorti de la salle de réveil. Avec un plâtre et des mèches.» 

«Très rassurant» 

Laurent a accepté de faire partie des testeurs d’une application numérique initiée au CHU de Bordeaux, pour la chirurgie ambulatoire : Satelia. «La veille de l’opération, j’ai reçu un texto avec un lien, très basique, simple d’utilisation. J’ai répondu à un questionnaire bref et clair et j’ai reçu les consignes et l’horaire de mon intervention du lendemain.» 

À la fin de sa journée de chirurgie, Laurent est rentré à Sorde-l’Abbaye en ambulance. «Le lendemain, un SMS de Satelia, avec un questionnaire, sur le degré de douleur, entre 0 et 10. J’ai mis 1, histoire de ne pas mettre 0. Je n’avais pas de saignement, aucun  autre symptôme. Deux jours après, j’étais convoqué via Satelia, pour me faire enlever les mèches. Je trouve cette appli très rassurante. Parce que j’ai vraiment apprécié de rentrer chez moi après l’opération, mais pour autant, je ne me suis pas senti lâché dans la nature. J’étais accompagné par l’hôpital. Une équipe me répondait de l’autre côté.» 

Si Laurent avait eu le moindre souci, nausées, douleurs, saignements, malaises, signalés sur l’application Satelia, alors, une infirmière aurait pris contact directement avec lui, par téléphone. Une centaine de patients pris en charge sur des interventions ORL, ophtalmologiques ou maxillo-faciales ont participé à ce test entre les mois de février et de mars dernier. À l’origine de Satelia, un médecin interne en réanimation à Bordeaux, Nicolas Pagès. 

Ambulatoire et télésuivi"...

..."«La chirurgie ambulatoire, explique Nicolas Pagès, se généralise, mais dans la pratique, nous observons des difficultés dans le suivi des patients, au domicile. Une infirmière rappelle le lendemain les patients chez eux: 50% sont sur répondeur, 25% vont bien, 25% ne vont pas bien. C’est beaucoup de temps, pour une efficacité pas optimale. Avec une équipe de développeurs web, nous avons imaginé une application numérique qui réponde à deux besoins : libérer l’infirmier tout en maîtrisant les suites opératoires du patient.» 

L’objectif de Satelia est prioritairement de protéger les patients, en effet, la plateforme se concentre d’abord sur ceux qui ne vont pas bien ou s’inquiètent. Le patient reste suivi dès le lendemain de l’opération depuis l’hôpital par l’application."...

2018_05_21_SO_Un_lien_maison-hôpital

un lien maison-hôpital 2