Sud-Ouest du 27 avril 2018 

Santé : des dispensaires pour les cas bénins par  Alain Douillard, Saint-Médard-en-Jalles (33).

courrier des lecteurs

Pratiquement les services d’urgences des grandes villes sont continuellement saturées, des patients sur les brancards entre autres pendant des heures, des personnels faisant tout leur possible pour intervenir, parfois agressés par des gens énervés d’attendre, ces urgences souvent ‘’ encombrées ‘’ par des personnes venant se faire soigner pour des ‘’bobos ‘’ sans gravité.
Pourquoi ne pas rouvrir, des dispensaires comme cela existait autrefois, au sein desquels seraient traités les cas ‘’bénins ‘’ désengorgeant ainsi les services d’urgences des hôpitaux. Ce système existe dans des pays limitrophes.