Sud-Ouest du 26 avril 2018 

Vers plus de proximité police-soignants

vers plus de proximité police soignants

Marie-Madeleine Alliot, procureure de la République, et Christian Cataldo, directeur par intérim du pôle de santé, lors de la signature du document. PHOTO E. G. 

"Le pôle de santé d’Arcachon et les autorités ont signé une convention police-justice-santé pour sécuriser le site."... 

..."L’objectif affiché est de « renforcer la coopération entre le pôle de santé et les services de sécurité intérieure et d’améliorer ainsi la sécurité du site »."... 

..."Jusque-là, les relations entre le centre hospitalier et les autorités existaient. Mais elles méritaient d’être clarifiées, améliorées. L’hôpital peut s’avérer être le réceptacle de situations plus qu’explosives. Dans bien des situations, le personnel soignant pouvait ne pas savoir quoi faire ou qui contacter. Cela pouvait être le cas lorsqu’il avait à faire face à la fugue d’un patient, à l’irruption d’une personne aux intentions malveillantes ou à un malade refusant d’être traité. Grâce à la signature de ce document de référence, qui vient « formaliser des pratiques déjà existantes », le personnel devrait savoir ce qu’il a à faire et qui appeler en cas de nécessité."... 

..."Après les CHU de Bordeaux en 2015, de Libourne en 2017, Arcachon est le troisième établissement de santé à se doter d’un tel dispositif. « Il était temps de faire la même chose pour le pays de Buch », insiste François Beyries.  

Dans un contexte de menace terroriste toujours réel, la formalisation de ce partenariat n’est pas anodine, et apparaît comme indispensable. « Surtout aux urgences », indique Christian Cataldo, le directeur par intérim du pôle de santé. « La réalité des menaces nous oblige à ne pas rester inactifs », complète le sous-préfet, François Beyries."...

2018_04_26_SO_Vers_plus_de_proximité_police_soignants