Sud-Ouest du 1er avril 2018 par Isabelle Castéra

L’HÔPITAL SORT DU SILENCE  

L’hôpital, en France, est en crise. Tandis que les urgences surchauffent, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, promet une réforme des modes de rémunération de l’hôpital public d’ici l’été. Selon elle, 25 % des dépenses de santé sont liées à « des actes non pertinents et pourtant facturés et remboursés » (1). 

En attendant, le personnel hospitalier sort du silence et les réseaux sociaux rivalisent de hashtags, de #BalanceTonHosto à #FierDeMonHôpital, jusqu’au « No Bed Challenge », pour les urgences saturées. « Sud Ouest Dimanche » décrypte ce malaise dans notre région, relate le témoignage terrible d’une infirmière et livre l’analyse du directeur général d’un CHU classé en tête des hôpitaux français. Un petit hôpital public de campagne, à Bergerac (24), délaissé par les usagers, a été questionné, de même que le président de la Fédération hospitalière, qui dresse un bilan de la situation actuelle. 

La France reste le 3e pays de l’OCDE avec la plus longue durée moyenne de séjour à l’hôpital, le taux de chirurgie ambulatoire y reste moins élevé que chez ses voisins. Mais est-on toujours bien soigné ? 

  1. «Libération», le 11 décembre 2017