Sud-Ouest du 31 mars 2018 

Hôpital en crise : face à l’exode sanitaire à Bergerac

hôpital en crise

De l’ancien hôpital, il ne reste plus aujourd’hui que l’élégant porche de pierre ocre, avec colonnes doriques et fronton. 35 millions d’euros ont été investis dans la nouvelle structure. GRÉGOIRE MORIZET 

"Nombre d’habitants du Bergeracois préfèrent aller consulter à Bordeaux, Libourne ou Périgueux."...

..."« Décalage »

Car, à Bergerac comme dans nombre de villes moyennes, l’hôpital est en souffrance. Des spécialistes difficiles à recruter et, disons-le, une réputation à restaurer. Un chiffre ne trompe pas : à spécialités équivalentes, 60 à 70 % de la population du bassin bergeracois consulte ailleurs, à Bordeaux, Libourne ou Périgueux. Cette « fuite sanitaire » a été chiffrée en 2015 à 44 millions d’euros par l’Agence régionale de santé (ARS) et ce « manque à gagner » pèse sur les finances d’un hôpital affichant, l’an dernier, un déficit de près de 3 millions d’euros."...

2018_03_31_SO_Hôpital_en_crise_face_à_l'exode_sanitaire_à_Bergerac