Sud-Ouest du 28 février 2018 

Hourtin : Retour des frelons asiatiques

hourtin frelons

Un nid peut compter jusqu’à 2 000 frelons. PHOTO ARCHIVES XAVIER LÉOTY 

En cette période de l’année, seules les reines nées à l’automne ont survécu. Elles sont cachées, en léthargie dans les combles, les tas de bois, les litières et les souches… Elles attendent l’arrivée de jours meilleurs, lesquels ne sauraient tarder, pour créer leurs colonies de frelons asiatiques. Et à la différence (de taille) des frelons européens, alors que la population d’un nid oscille entre 100 et 200 insectes pour ces derniers, celle d’un nid d’asiatiques peut atteindre jusqu’à 2 000 insectes. 

Une espèce nuisible 

Dès le mois de mars en effet, les reines fondatrices de nids se mettent à chercher la nourriture pour les construire et y pondre. C’est donc la bonne période pour poser des pièges à frelons. Car cet hyménoptère est dangereux à plusieurs niveaux : écologique car il décime les colonies d’abeilles pollinisatrices ; de santé publique car il est responsable de la mort d’une dizaine de personnes par an en France ; et économique pour les apiculteurs qui perdent ainsi des colonies. 

Alors que les frelons européens ne cherchent généralement pas à piquer l’homme, les asiatiques s’avèrent quant à eux particulièrement agressifs. Il est donc conseillé de ne pas s’approcher d’un nid à moins de trois ou quatre mètres. Et de plus, ils détruisent les abeilles, riches en protéines, qu’ils adorent. Ils se placent à l’entrée des ruches, en vol stationnaire et se ruent sur les abeilles qu’ils capturent avec leurs longues pattes pour les donner à manger aux larves de leur nid, sous forme d’une boulette. 

Même si le piégeage printanier présente l’inconvénient de risquer de tuer d’autres insectes utiles, on peut fabriquer un piège avec une bouteille plastique coupée aux deux tiers pour retourner la partie haute avec le goulot en forme d’entonnoir vers l’intérieur de la bouteille et remplie d’une canette de bière, de quelques cuillères à soupes de vin blanc et d’une cuillère à soupe de sirop de cassis.