En cette nouvelle année, les membres du bureau de Gironde Vigilante ont adressé un courrier à l'ensemble des Maires et des Conseillers Municipaux de Gironde.

Carcans, le 25 janvier 2018

Madame le Maire,

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil Municipal,  

 

En cette nouvelle année, les membres du bureau de Gironde Vigilante et moi-même tenons à vous présenter nos meilleurs vœux, mais le cœur n'y est pas. 

Comment ne pas nous révolter et accepter qu'un centre de secours ferme ou que l'on supprime l'effectif de sapeurs-pompiers professionnels une partie de l'année ou toute l'année ? Comment expliquer aux citoyens que les secours d'urgence mettront plus de temps à arriver et qu'il faudra qu'ils s'arment de patience ? 

Dans la plupart des communes la population a augmenté mais, en contre partie, les services publics les désertent : fermeture de gendarmerie, fermeture de caserne de pompiers, fermeture de la Poste mais également désertification médicale, fermeture de pharmacie, suppression de distributeur de billets...par contre, elles doivent faire face à l'entretien des écoles voire à la création de classes, à la création de maison de santé, entretien des bâtiments, de la voirie... 

Jusqu’à présent, la participation de chaque commune à la subvention du SDIS était calculée sur sa population de 2002, elle le sera désormais sur la population de 2017. La plupart des communes va donc subir une augmentation de sa participation pourtant, certaines d'entre elles auront perdu soit leur caserne, soit une partie ou la totalité de leurs sapeur-pompiers professionnels. Le SDIS n'assure déjà plus de nombreuses interventions gratuitement (destruction des nids de frelons chez les particuliers, dégagement des routes en cas de tempête, etc.) maintenant il demande également aux communes de prendre en charge l'entretien des bouches incendie. 

Les communes, donc les Administrés, vont payer plus pour de moins en moins de services. 

L’État se désengage de plus en plus, baisse ses dotations et demande aux communes d'assurer ses manquements. Le Président du Conseil Départemental, quant à lui, veut lutter contre les inégalités territoriales et a l'intention de garantir pour quiconque un panier de services, à 10, 20, 30 minutes de chaque habitation. Mais à combien estime-t-il les délais d'intervention des secours d'urgence quand le SMUR est déjà en intervention et qu'il n'y a plus de sapeurs-pompiers professionnels dans une caserne ? Certains citoyens en ont malheureusement fait la douloureuse expérience. 

En fait, nous payons par nos impôts des services pour lesquels nous n'avons plus toujours forcément accès. Ce n'est pas normal ! 

Le rôle de notre association est depuis des années, de vous alerter des problèmes concernant les secours d'urgence que peuvent rencontrer vos administrés car, vous êtes les garants de leur sécurité . Nous sommes là pour vous épauler. En vous engageant auprès de Gironde Vigilante, vous donnerez un signal fort aux autorités. 

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez me contacter ou contacter la secrétaire de Gironde Vigilante aux numéros de téléphone ci-dessous. Si vous le désirez nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer afin débattre de cette problématique. 

Veuillez croire, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil Municipal, en l'assurance de nos respectueuses salutations. 

Jean-Francis SÉGUY,  

Président de Gironde Vigilante

2018_01_25_GV_aux_Maires_de_Gironde