Les mots manquent face à un tel drame. Gironde Vigilante s'associe à la peine des familles et des camarades de ces quatre jeunes gens si tôt disparus et a une pensée toute particulière pour les blessés.

Sud-Ouest du 8 janvier 2018

Deux pompiers morts dans les flammes 

PAS-DE-CALAIS Un garçon de 16 ans et une fille de 20 ans ont aussi péri dans l’incendie. Leurs parents ont survécu

2 pompiers 

"Quatre jeunes gens, dont deux sapeurs-pompiers volontaires qui tentaient d’éteindre le sinistre, sont morts dans la nuit de samedi à dimanche lors de l’incendie d’une maison dans le Pas-de-Calais qui a aussi fait trois blessés, dont un autre pompier sérieusement brûlé. 

Selon le préfet du département Fabien Sudry, accouru sur les lieux dans la petite commune d’Estrée-Blanche, entre Saint-Omer et Béthune, à l’ouest de Lille, le feu s’est déclaré aux alentours de 2 h 30 dans une maison individuelle mitoyenne, pour une raison encore inconnue. Il n’a été circonscrit qu’à 5 heures, au bout de deux heures et demi d’efforts.  

..."Un troisième pompier blessé Quant au sapeur-pompier blessé, dirigé sur le CHRU de Lille, il se trouvait en fin de matinée « dans un état stationnaire», a affirmé sur place le lieutenant-colonel des pompiers Dominique Guilhem. «Il est brûlé aux membres supérieurs et plus légèrement aux membres inférieurs. Il est conscient.»"...

..."Quant aux deux pompiers tués, affectés au centre de Lillers, ils étaient âgés respectivement de 20 et 32 ans. C’est « lors des actions de reconnaissance et d’attaque» qu’ils ont été gravement blessés. «Pris en charge rapidement, les deux sapeurs-pompiers étaient en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les soins prodigués, ils ont été déclarés décédés à 3 h 50 », a rapporté la préfecture dans un communiqué. 

«Jamais vraiment préparés» « Le centre départemental est meurtri », a déclaré le lieutenant-colonel Dominique Guilhem. « C’étaient des sapeurs-pompiers engagés depuis quelques années, des pompiers volontaires impliqués et très investis dans le fonctionnement du centre de secours».  

La corporation est entraînée » au risque de perdre un homme, «mais quand ça touche l’un des nôtres, nous ne sommes jamais vraiment préparés», a-t-il dit. Une cellule psychologique a été mise en place pour le personnel des secours. Au total, 80 pompiers venus de trois centres de secours ont été mobilisés, selon la préfecture."

2018 01 08 SO Ils ont perdu la vie en intervention

2018_01_08_SO_Deux_pompiers_morts_dans_les_flammes