Par honnêteté, le 21 novembre dernier Gironde Vigilante adressait au Lieutenant-Colonel LENDRES, Chef du Groupement Nord-Ouest du SDIS de la Gironde, et à Monsieur Patrick MEIFFREN, Maire de Carcans, le communiqué de presse qu'elle avait rédigé suite à leur rencontre. Ce communiqué de presse (que vous pouvez retrouver ci-dessous) a été par la suite envoyé au Journal du Médoc et enfin au Journal Sud-Ouest.

Gironde_Vigilante_Communiqué_de_Presse

Voici donc les articles parus suite à celui-ci et nous vous laissons, bien évidemment, le droit de vous forger votre propre opinion en faisant le rapprochement des différents documents.

Toutefois, n'est-il pas plus simple d'approuver une réorganisation lorsque celle-ci ne nous impacte pas ? Où habitent les pro-réorganisation ?...

JDM 24

JDM 24 1

JDM 24 2 BIS

Sud-Ouest du 1er décembre 2017 

«On ne ferme pas le Centre de secours !» 

on ne ferme pas

Hors saison, le Centre de secours de Carcans fonctionnera avec les pompiers volontaires. PHOTOS J. L.

CARCANS Le Centre de secours local se réorganise. Les professionnels seront plus présents l’été mais absents l’hiver. Ce qui fait réagir 

«Nous ne fermons pas le Centre de secours de Carcans ! Il n’est pas question non plus de retirer du matériel. Nous réorganisons simplement notre dispositif pour avoir des sapeurs-pompiers professionnels présents à un moment de l’année où l’activité opérationnelle est la plus importante et la plus risquée.» 

Le lieutenant-colonel Éric Lendres, patron du groupement nord-ouest (Médoc) du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis33), répond ainsi aux inquiétudes formulées par Gironde vigilante, association de défense des intérêts des usagers du Sdis de la Gironde.

Lieutenant-colonel Lendres

Dans un communiqué, Jean-Francis Séguy, son président, dénonce une réorganisation dans laquelle les sapeurs-pompiers professionnels seront absents du Centre de secours de Carcans durant cinq mois, entre le 15 octobre et le 14 mars. 

Durant cette période, ce sont les 24 sapeurs-pompiers volontaires qui seront d’astreinte, de jour comme de nuit. «Cela n’a rien d’exceptionnel. Toute l’année, les centres de secours de Soussans-Margaux, Macau, Salaunes, Sainte-Hélène, Le Porge, Saint-Vivien et Le Verdon ne fonctionnent qu’avec des volontaires. Et cela se passe très bien!», précise encore le patron des pompiers dans le Médoc. Pour sa nouvelle organisation, le lieutenant-colonel Éric Lendres dit avoir tenu compte de la faible activité hivernale et à l’inverse d’un pic d’activité en période estivale. Celui qui correspond aussi au risque des feux de forêt. 

Une sortie tous les trois jours 

Dans le détail, du 1er octobre 2016 au 30 mars 2017, le Centre de secours de Carcans a réalisé 130 interventions. 80 ont été assurées par les sapeurs-pompiers volontaires. En moyenne, les professionnels sont sortis une fois tous les trois jours. 

Pour le lieutenant-colonel, «c’est trop peu et pour des missions qui sont essentiellement du secours à personne ». Secours souvent régulés par le Samu 33 et avec parfois avec l’intervention d’ambulances privées. Au final, à Carcans, le groupement nord-ouest a donc décidé d’optimiser la présence des sapeurs-pompiers professionnels dans la période comprise entre le 15 mars et le 15 octobre. Quatre personnels seront présents du lundi au vendredi et le week-end, jours fériés compris. L’amplitude horaire des gardes est aussi augmentée, de 7 à 19 heures. 

Dans cette même période, les professionnels continueront bien sûr d’être appuyés la nuit par les volontaires. Enfin, le patron des pompiers précise que durant l’hiver, le Centre de secours d’Hourtin sera renforcé de soldats du feu professionnels. Et qu’à partir de fin décembre, deux sapeurs-pompiers professionnels assureront des gardes de nuit au Centre de secours de Lacanau. Carcans se retrouve ainsi «encadré» par Hourtin et Lacanau. «Ce qui apparaît logique sur le plan stratégique lorsqu’on regarde la carte», résume l’officier.

Sud-Ouest du 2 décembre 2017

2017 12 02 SO Parole de médocain