Sud-Ouest du 30 novembre 2017 

Comment éviter l’engorgement "catastrophique" des urgences durant l’hiver ?

engorgement

En hiver, "les tensions sont importantes dans les services d'urgences", a expliqué la ministre à l'issue de la réunion. LEOTY XAVIER 

"La ministre de la Santé a réuni les acteurs du monde de la santé. Objet des discussions : la saturation des services d’urgences durant la période hivernale. 

Agnès Buzyn a réuni jeudi les acteurs du monde de la santé pour "anticiper la période hivernale" dans les services d’urgences, confrontés aux épidémies de grippe."... 

..."En hiver, "les tensions sont importantes dans les services d’urgences", a expliqué la ministre à l’issue de la réunion. Mais "il n’y a pas de fatalité (…) à cette situation catastrophique", a-t-elle insisté.

Pas assez de cabinets généralistes

Objectif du rendez-vous ? "Voir comment (…) mieux organiser" l’amont et l’aval des services d’urgences. Nombre de patients s’y rendent à défaut d’avoir pu consulter un généraliste, selon la ministre, qui pointe l’"ouverture insuffisante des cabinets" ou le manque de médecins "sur le territoire". 

Il faudra donc s’organiser "avec les médecins libéraux" pour la prise en charge "des soins non programmés", qui feront l’objet d’une mission parlementaire. Annoncée en octobre, cette mission rendra ses conclusions rendues "dans le courant du printemps", a annoncé Agnès Buzyn, promettant "des décisions dès 2018"."... 

..."Autre source d’engorgement des urgences en hiver, le manque de lits pour "hospitaliser les personnes" qui en ont besoin."...

..." Dans un communiqué, le ministère a également précisé qu’un "chantier spécifique (était) lancé sur les conditions de fonctionnement des 644 établissements avec services d’urgence, 104 samu et 466 smur (service mobile d’urgence et de réanimation), leur maillage, la gradation de l’accueil et de la prise en charge des patients".   

Mais cette année encore "on fera face", a assuré le président de Samu-Urgences de France, François Braun, invitant les patients à "passer par la régulation médicale" et appeler le 15 avant de se rendre aux urgences."

2017_11_30_Comment_éviter_l'engorgement_catastrophique_des_urgences_durant_l'hiver