En ruralité, on privilégie de plus en plus le maintien des personnes âgées à domicile. Elles ont souvent de très petites retraites et ne peuvent accéder facilement à des maisons de retraite car peu nombreuses et bien trops chères. Elles demeurent donc chez elles, mais là se pose également la question de leur accès aux secours d'urgence.

Sud-Ouest du 30 octobre 2017 

Aide aux personnes âgées : "Le secteur atteint le point de rupture"

personnes âgées

Le directeur de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) tire la sonnette d'alarme ILLUSTRATION NICOLAS TUCAT

..."« Sud Ouest » Pourquoi alerter maintenant sur la situation des maisons de retraite et des services à domicile ? 

Romain Gizolme De petite mesure en petite mesure, ce secteur tout entier atteint le point de rupture. Des grèves éclatent dans différents départements. Le rapport sur les Ehpad, issu de la mission parlementaire qui a été coordonné par la députée Monique Iborra, est accablant. Les familles sont insatisfaites des conditions de prise en charge de leurs aînés et étranglées par leur coût. On supprime les contrats aidés sans les prioriser vers les personnes âgées. Jusqu’à la Caisse nationale d’assurance-maladie (Cnam), dont les chiffres attestent qu’un seul secteur en France connaît une hausse des arrêts de travail et des accidents du travail : l’aide aux personnes âgées. Ce faisceau de signaux alarmants est superbement ignoré par les pouvoirs publics.

C’est avant tout une question de financement ? 

Les restrictions budgétaires ne sont plus tenables. Les personnels s’épuisent et y laissent la santé. Les personnes âgées ne peuvent pas être accompagnées convenablement, qu’elles soient à domicile ou en établissement. Nous réclamons des dotations pour pouvoir embaucher. Aujourd’hui, un service d’une heure à domicile est facturé 21 euros alors qu’il en coûte 24. Il n’y a pas besoin d’être économiste pour comprendre que ça ne peut pas marcher ! Résultat, les services ferment. Et dans les établissements, les coûts sont pris en charge à 60 % par les personnes âgées et leurs familles. Comment payer 2 000 euros par mois quand on touche 1 000 euros de retraite ?"...

..."Les vieux ne manifestent pas, pas plus que leurs familles. Alors pour les pouvoirs publics, tout va bien…"

2017_10_30_SO_Aide_aux_personnes_âgées_Le_secteur_atteint_le_point_de_rupture