Ouest France du 14 août 2017 

Le Groenland en proie à un record de chaleur et à des incendies

groenland

 

Une partie du Groenland, où un record de chaleur a été enregistré en juillet, est touché par des incendies depuis la fin du mois de juillet. | Earthobservatory.nasa.gov

Une partie du Groenland, où un record de chaleur a été enregistré en juillet, est touché par des incendies depuis la fin du mois de juillet. La situation a conduit, ce lundi, la police à déconseiller la circulation dans deux zones du sud-ouest de ce pays constitutif du royaume du Danemark. 

Il n’y pas que l’Europe qui est victime d’incendies cet été. Le Groenland aussi. Cette île non continentale, rattachée au Royaume du Danemark et dont la végétation est en grande partie constituée de toundra, est en proie aux flammes depuis la fin du mois de juillet. Les zones concernées sont situées au-dessus du cercle polaire arctique. 

Selon les autorités, « ces incendies ne devraient pas cesser dans les prochains jours », mais la circulation a tout de même été déconseillée dans deux secteurs du sud-ouest. 

« Beaucoup d’endroits très secs » 

Dans une des zones touchées, il est aussi depuis ce lundi, et jusqu’à nouvel ordre, interdit de fumer. « Beaucoup d’endroits sont très secs et la moindre étincelle ou une négligence liée au tabagisme peut allumer un incendie », a expliqué la municipalité de Qaasuitsup dans un communiqué. 

Selon l’institut météorologique danois, BMI, le mois de juillet a été « extrême » et un nouveau record de chaleur a été enregistré. Un climatologue de l’institut, John Cappelen, relevait le 10 août sur Twitter une température de 24,8 degrés Celsius à l’aéroport de Nuuk, la capitale du Groenland. 

En 2016, le Groenland a connu ses douze mois les plus chauds depuis le début en 1900 des relevés de températures dans cette région.