Site des Sapeurs-pompiers de France 

RECONNAÎTRE ET SAVOIR RÉAGIR FACE À UN ARRÊT CARDIAQUE

Personne n’est à l’abri d’un accident cardiaque, homme ou femme, jeune ou moins jeune, sportif ou non… Même si certaines personnes sont plus sujettes que d’autre au risque d'arrêt cardiaque, nous sommes tous concernés. Alerter. masser, défibriller ! 

Le saviez-vous ? 

  • Chaque année, 2 millions de personnes sont victimes d’un malaise cardiaque et 40.000 meurent suite à ce malaise

  • 7 fois sur 10, ces accidents surviennent devant témoin

  • Seulement 20 % de ces témoins sont formés aux gestes de premier secours

  • La France est équipée de 100.000 défibrillateurs. De nombreuses applications permettent de géolocaliser les défibrillateurs

  • 5,7% des personnes victimes d’un arrêt cardiaque sont sauvées. Dans les pays équipés en défibrillateur, ce taux quadruple. 

Soyez attentifs aux signes d’alerte ! 

Vous avez ressenti une douleur dans la poitrine qui serre comme un étau ? À plusieurs reprises ? Ces douleurs cessent au repos ? Ce sont des signes d’alerte qu’il ne faut pas ignorer. 

Une douleur thoracique ne doit jamais être négligée, surtout si elle:

  • est répétée et cesse au repos

  • semble profonde et située au centre du thorax

  • est accompagnée de sueurs et d’essoufflements

  • vous angoisse 

Il faut agir avant que le malaise ne survienne.  

le malaise cardiaque

Réagissez dès les premiers signes ! 

Si vous êtes confrontés aux signes d’alerte, il faut agir rapidement !  

En cas de douleur dans la poitrine, suite à un effort ou non, il faut :  

  • se mettre au repos ;

  • consulter un médecin pour bénéficier d’un avis médical ;

  • ou prévenir les secours en composant le 18, le 112 ou le 15.  

Sources des données : 

 

Témoin d'un arrêt cardiaque