Sud-Ouest du 27 juillet 2017 

Les incendies qui ravagent le Sud-Est de la France en passe d’être maîtrisés

2017 07 27

19 avions bombardiers d'eau sont mobilisés pour lutter contre les incendies. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP 

Les pompiers restent toutefois vigilants.  

Plus de 10000 personnes évacuées à Bormes-les-Mimosas dans le Var, environ 7000 hectares de végétation partis en fumée et des nouveaux fronts dans les Bouches-du-Rhône : les sapeurs-pompiers ont lutté mercredi pour le troisième jour consécutif contre des incendies dévastateurs dans le Sud-Est. 

"La situation est encore intense si on regarde le nombre de feux en cours dans la région, elle s’améliore mais je reste prudent car il y aura encore des départs de feu demain", a dit à Bormes-les-Mimosas le Premier ministre Edouard Philippe. 

Le feu bientôt sous contrôle à Bormes 

A Bormes, une localité très touristique de la Côte d’azur dont la population peut doubler ou tripler l’été avec l’afflux de vacanciers, "le feu est en train de passer sous contrôle, on est optimiste", avait indiqué le préfet de région, Stéphane Bouillon. 

Face à la menace des flammes attisées par le vent, entre 10000 et 12000 personnes avaient été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi, de leurs habitations ou campings vers des salles polyvalentes, d’autres se réfugiant sur la plage ou dans leur voiture. 

"Toutes les collines étaient en feu jusqu’à la mer", a témoigné Jean-Paul Poinsart, 68 ans, un habitant de la région de Bormes. "Vers trois heures, les sirènes nous ont réveillés. Nous nous sommes rassemblés sur la plage. On a vu le ciel rouge", a raconté Amélie, une jeune Allemande.

Quelques reprises de feu sans gravité

Dans les Bouches-du-Rhône, à l’ouest de Marseille, un autre incendie a parcouru 163 hectares, gagnant le village de Carro où plus de 400 personnes ont été évacuées par sécurité. Le feu était stabilisé mercredi soir, tout comme un autre foyer qui avait éclaté plus tôt à Peynier, au nord-est de Marseille. 

Des reprises de feu ont eu lieu à la Croix-Valmer,  plus de 400 hectares ont été détruits par les flammes mardi, ainsi qu’à d’Artigues, où 1700 hectares avaient brûlé également mardi.

En Haute-Corse, où 2194 hectares de gros maquis ont flambé depuis lundi, "le feu est stabilisé mais pas maîtrisé", ont précisé les pompiers.