Sud-Ouest du 20 juillet 2017

Saint-Médard-en-Jalles : la foudre est tombée chez eux

Saint-Médard

Kevin et Delphine Roscop, mariés depuis peu, ont l’impression « d’avoir tout perdu ». C. M.

"Delphine et Kevin Roscop ainsi que leurs deux enfants doivent être relogés. Le feu a détruit une grande partie de leur habitation après les orages de mardi soir"...

..."Le feu au premier étage 

..."Hier matin, Kevin et Delphine Roscop étaient comme deux zombies au milieu d’une maison ravagée par le feu, au premier étage, et par les eaux utilisées par les pompiers pour éteindre le sinistre."...

..."Un expert était sur place et les pompiers sont revenus pour faire le point. En effet, Kevin et Delphine Roscop estiment que les secours ont mis trop de temps à arriver, mardi soir. « Nous avons appelé plusieurs fois. Nous avons trouvé le temps long, même si nous savons que de toute manière le mal était fait, expliquaient-ils. En plus, la bouche d’incendie la plus proche n’a pas fonctionné. Il n’y avait pas d’eau, manifestement », dénoncent-ils. Autant d’éléments qui doivent faire l’objet de vérifications de la part du Sdis, le Service départemental d’incendie et de secours. 

Leur voisin le plus proche, Santiago Alenjo Meteos, qui occupe le pavillon mitoyen du leur, indiquait, par ailleurs, que le sinistre avait également endommagé son domicile."

2017_07_20_SO_Saint_Médard_en_Jalles_La_foudre_est_tombée_chez_eux

Sud-Ouest du 19 juillet 2017 

Saint-Médard-en-Jalles (33) : une maison prend feu, frappée par la foudre

st médard 

La foudre aurait touché en premier lieu la cheminée de l'habitation INTERNAUTE/RUDU LEGLISE

La foudre serait tombée sur la cheminée lors des violents orages de ce mardi soir. La famille a dû être relogée  

Selon les premiers éléments dont disposent les pompiers et les gendarmes, c’est bien un impact de foudre qui a causé un incendie, mardi soir vers 22 h 20 25 chemin de Mauriet à Saint-Médard-en-Jalles.  

La foudre a frappé la cheminée de l’habitation et le sinistre s’est propagée à toute l’habitation qui a été entièrement détruite par les flammes. Le couple et les deux enfants qui l’habitaient ont dû être relogés.  

Les occupants de cinq autres habitations situées à proximité, évacués le temps de l’intervention des pompiers qui a visé à éviter toute propagation, ont pu regagner leur domicile dans la nuit.