Sud-Ouest du 18 juillet 2017 

"Ce petit geste qui fait de vous un gros c…" : les pompiers se lâchent contre les mégots jetés

ce petit geste

Les pompiers de l’Hérault ont un message... CAPTURE FACEBOOK

Les pompiers de l’Hérault ont décidé de passer un message "clair et sans équivoque" pour prévenir les incendies d’origine humaine 

Alors qu’un violent incendie, certainement dû à un mégot mal éteint, a détruit 800 hectares ce week-end dans les Bouches-du-Rhône, les pompiers de l’Hérault, eux, ont décidé de faire passer un message "clair et sans équivoque" sur les réseaux sociaux. 

Pour ce faire, ils ont publié un montage sur lequel on peut lire la phrase : "Ce petit geste qui fait de vous un gros con", accompagnant une photo de mégot encore allumé jeté sur une route, probablement depuis une voiture, que l’on distingue au loin. En réalité l’image n’est pas nouvelle et les pompiers l’ont simplement reprise, mais le message est clair. 

Dans un post publié sur Facebook et supprimé depuis, les pompiers expliquaient : 

"Au quotidien, nos sapeurs-pompiers interviennent trop souvent pour des feux de végétation qui sont bien trop souvent dus à l’homme. Afin d’éviter des drames, soyons vigilants. Un simple mégot par la fenêtre peut entraîner une catastrophe, humaine et écologique"

3 ans de prison et 45 000 euros d’amende 

"Le jet de mégot qui cause, même involontairement, un incendie de végétation, est puni par la loi d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende", comme l’a rappelé dimanche Rémy Avon, vice-procureur de la République d’Aix. 

Et comme le déclarait il y a quelques jours dans Le Figaro Thomas Curt, directeur de recherche à l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture), en France, "seuls 5 % des feux sont liés à des départs naturels, notamment à la foudre. Les 95 % restants sont dus à l’homme".