Sud-Ouest du 24 juin 2017 

La fusion entre Picqué et Bagatelle met le feu 

HÔPITAUX Plus de 200 personnes ont participé, à Talence, à la réunion publique sur la fusion des hôpitaux. Le voile est levé sur le projet Bahia 

Bagatelle Picqué

"Un dialogue de sourds. Inaudible. D’une part, les protagonistes de l’hôpital militaire Robert-Picqué et de la Fondation Bagatelle, de l’autre une horde de citoyens, persuadée qu’on leur ment. La fusion Bahia qui signe le partenariat entre Robert-Picqué et Bagatelle est actée. Jeudi soir, dans la salle Mauriac de la mairie de Talence, la réunion publique a été le théâtre de l’impossible échange. Trop d’émotions. De la colère sans doute, de la peur aussi de voir disparaître un hôpital public qui semblait indéboulonnable, et même de la tristesse."... 

..."Pour l’ARS, Olivier Serre a tenté de calmer les esprits: «L’État a participé à la définition pour projet, avec un souci: l’offre de soin la plus juste et adaptée au secteur. Et c’est réussi. Une offre de soin de proximité, accessible, de qualité, pérenne et ouverte à tous. »"... 

..."Philippe Vigouroux, directeur du CHU de Bordeaux. Et qui prend la parole à son tour pour tenter de calmer le mouvement de foule: «Nous sommes dans une réalité telle que nous avons besoin d’organiser des complémentarités, de rationaliser. Ce projet Bahia va être une force complémentaire avec le CHU. » 

Les urgences demeurent 

Le projet médical Bahia assure le maintien des activités des deux établissements : les urgences, y compris les urgences dentaires, la maternité, la filière digestive, vasculaire, gériatrique et de soins à domicile."...

2017_06_24_SO_La_fusion_entre_Picqué_et_Bagatelle_met_le_feu

2017 06 24 Comité Robert-Picqué au rapport