Sud-Ouest du 17 mai 2017 par Rachel Garrat-Valcarcel 

Landes : une harpe électrique récompensée par des prix pour lutter contre les frelons

une harpe

Didier et Jean-Baptiste Robert, dans leur rucher de Saint-Étienne-d’Orthe, avec leur harpe électrique. PHOTO PHILIPPE SALVAT

..."De l’électricité est envoyée dans des fils très fins, très précisément écartés pour créer un arc électrique au passage du frelon asiatique, qui le tue. Les premiers tests sont très concluants et le brevet est déposé dès août 2013.

Le grand avantage du procédé, c’est qu’il ne tue pas les abeilles qui passeraient par là. Ou si peu : « Sur une saison, on tue une centaine d’abeilles, alors qu’au plus fort il y a 80 000 individus dans notre colonie. On tue 15 fois plus de frelons. » Comment ? D’abord par un positionnement judicieux, à proximité mais derrière les ruches (les abeilles y mettent rarement les pieds, enfin les ailes). Et puis l’espace entre les fils fait qu’il y a peu de chance qu’un arc se forme au passage d’une abeille plus curieuse que les autres. Aussi, la tension électrique choisie est plus défavorable au frelon qu’à la butineuse."...

2017_05_17_SO_Landes_une_harpe_électrique_récompensée_par_des_prix_pour_lutter_contre_les_frelons