Sud-Ouest du 23 mars 2017 par Sylvain Petitjean 

Un contrat de ruralité pour l’arrondissement

"La préfecture de Gironde a signé le contrat de ruralité avec le pôle d’équilibre territorial du Grand Libournais, afin d’harmoniser les projets sur le territoire. Une centaine d’équipements d’avenir ou de chantiers en cours sont concernés."...

..."Le contrat de ruralité définit six thématiques prioritaires que sont l’accès aux services et aux soins, la mobilité, la transition écologique, la revitalisation des centres-bourgs, la cohésion sociale et l’attractivité des territoires. Plus concrètement, en 2017, 91 projets vont pouvoir s’insérer dans ce nouveau cadre et prétendre à un soutien de l’État. 

Parmi ces opérations, figurent par exemple des rénovations ou mises en accessibilité de plusieurs mairies (Génissac ou Espiet), la création d’une nouvelle gendarmerie à Pineuilh, de pôles de services publics (Saint-Denis-de-Pile) ou de maisons de santé (Maransin, Gensac ou Rauzan), la réhabilitation d’écoles (Libourne, Vayres ou Pineuilh), l’aménagement de bourgs (Saint-Avit-Saint-Nazaire ou Saint-Philippe d’Aiguilhe), la restauration des quais à Castillon, l’office du tourisme du Fronsadais, ainsi que le centre aquatique intercommunal de Libourne. Soit au total, plus de 76 millions d’euros d’investissements pour des équipements publics destinés à renforcer l’offre de services sur l’arrondissement."...

2017_03_23_SO_Un_contrat_de_ruralité_pour_l'arrondissement