Sud-Ouest du 15 novembre 2016 

Le frelon asiatique trahi par ses gènes 

ENVIRONNEMENT Introduite en Lot-et-Garonne vers 2004, l’espèce invasive souffre de consanguinité. Coïncidence ou pas, les entomologistes observent moins de colonies cette saison  

frelon Photo X. Léoty

"Et si le pire ennemi du frelon asiatique, terreur de nos abeilles et des randonneurs, n’était autre que le frelon asiatique ? Remarquée pour la première fois en Lot-et-Garonne courant 2004, l’espèce souffre de consanguinité, avec pour conséquence l’apparition précoce de mâles dans les colonies. S’il reste à évaluer scientifiquement, le phénomène ne serait pas neutre concernant l’activité d’un nid et, accessoirement, la diffusion du frelon asiatique. Détail troublant et fait inédit depuis l’expansion à marche forcée de l’espèce, la population observée cette année en France, notamment dans les premiers départements colonisés du Sud-Ouest, est moindre."... 

..."« Il y a un fort problème de consanguinité, et pourtant l’espèce est toujours là », poursuit Éric Darrouzet. Pis, le frelon asiatique poursuit son expansion : 83 départements français, auxquels s’ajoutent l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, l’Angleterre depuis le printemps (lire ci-dessous), sont touchés."...  

..."la Belgique et l’Italie le seraient aussi."... 

..."« Le frelon asiatique est un prédateur généraliste : la prédation de divers insectes, comme des mouches, des papillons, des coléoptères, en passant par les abeilles, a une conséquence environnementale qu’on ne mesure pas à l’heure actuelle. »"...

frelon asiatique trahi pas ses gênes 

Le « frelon tueur » passe la Manche 

ANGLETERRE Branle-bas de combat dans l’île britannique, où l’espèce est officiellement arrivée

..."Douze ans après son apparition en Lot-et-Garonne, le frelon asiatique a fini par traverser la Manche."...

2016_11_15_SO_Le_frelon_asiatique_trahi_par_ses_gènes

2016_11_15_SO_Le_frelon_asiatique_trahi_par_sa_consanguinité