Sud-Ouest du 11 août 2016 

En images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendie

En images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieQuelque 3 300 hectares de garrigue ont brûlé dans de graves incendies mercredi et dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Bouches-du-Rhône. De nombreuses habitations et des bâtiments industriels ont été endommagés. © AFP BERTRAND LANGLOISEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieMercredi soir, pendant la plusieurs heures, la situation était "hors de contrôle : feu extrêmement puissant, rapide, explosif qui continue à brûler tout sur son passage, même des maisons", selon les pompiers. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieLe feu a mobilisé en tout 1 800 pompiers et fait trois blessés dont un grave. "Une vingtaine de pompiers ont été incommodés par des fumées, ainsi qu'une dizaine de policiers", selon le directeur de cabinet du préfet, Jean Rampon. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieOutre les 1 800 pompiers, dont 650 renforts extra-départementaux, une centaine de policiers et gendarmes étaient aussi mobilisés, 500 véhicules de secours, 5 Canadair (dont 2 en provenance de Corse), un Tracker, Dash 8 et deux hélicoptères. © AFP BERTRAND LANGLOISEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieQuelque 500 personnes en tout ont été hébergées pour la nuit en plusieurs points. Le feu a ravagé notamment 1 600 hectares à Vitrolles, qui a payé le plus lourd tribut, et où 300 personnes ont été hébergées dans des gymnases pour la nuit. Aux Pennes-Mirabeau, 730 hectares ont été brûlés. © AFP BERTRAND LANGLOISEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieL'incendie de Vitrolles, attisé par un mistral violent conjugué à la sécheresse, avait débuté à 15h30 à Rognac, se propageant rapidement dans la garrigue d'herbes rases et quelques espaces boisés du plateau de l'Arbois. De 20 à 25 maisons ont été brûlées. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendie"La situation que nous connaissons est telle que nous n'en avons pas vue depuis très longtemps", ont décrit les pompiers. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieSelon le Sdis 13, les foyers actifs se trouvaient sur les communes de Saint-Victoret, des Pennes-Mirabeau et Vitrolles". © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieLe Sud-Est a passé la nuit sous un ciel incandescent. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieLe Sud-Est a passé la nuit sous un ciel incandescent. © AFP BERTRAND LANGLOISEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieLe Sud-Est a passé la nuit sous un ciel incandescent. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieAu total 2 500 hectares ont été brûlés dans le feu, parti de Rognac, qui a été arrêté cette nuit aux portes de Marseille, dans le nord de la ville. 800 hectares ont aussi brûlé dans la zone portualo-industrielle de Fos-sur-Mer. © AFP BERTRAND LANGLOISEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieGrâce à des conditions plus favorables de la nuit, certains feux ont pu être éteints éteints et celui de Rognac est fixé, selon les pompiers. © AFP BORIS HORVATEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendieJeudi matin vers 7 heures, des fumées et des flammes étaient toutefois à nouveau visibles en direction de Marseille et les Canadair reprenaient leurs rotations. © AFP FRANCK PENNANTEn images : le Sud-Est ravagé par un impressionnant incendie"Des vents violents exposent aux risques de reprises" et la sécheresse de la végétation est "sujet de préoccupation", toujours selon le directeur de cabinet du préfet, Jean Rampon. © AFP BORIS HORVAT

Sud-Ouest du 11 août 2016

Incendie : la situation est « hors de contrôle »

PHOTO B. H./AFP

Cette nuit, 1 500 pompiers luttaient contre le feu, qui avait parcouru 2 700 hectares. De 20 à 25 maisons avaient déjà été brûlées, et un millier de personnes déplacées.

Mille cinq cents pompiers étaient mobilisés hier soir pour lutter contre un « feu extrêmement puissant » au nord de Marseille, où la situation était « hors de contrôle » selon les pompiers, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, la qualifiant de « particulièrement difficile ».

« L'objectif des forces est de contenir absolument le feu pour éviter qu'il ne gagne les villes, et notamment Marseille », a déclaré Bernard Cazeneuve, arrivé sur place au PC installé près de la gare TGV d'Aix-en-Provence.

Vent violent et sécheresse

L'incendie de Vitrolles, attisé par un mistral violent conjugué à la sécheresse, a débuté à 15 h 30 à Rognac et parcouru 2 700 hectares de garrigue, d'herbes rases, et quelques espaces boisés du plateau de l'Arbois. De 20 à 25 maisons ont été brûlées.

« La situation que nous connaissons est telle que nous n'en avons pas vu depuis très longtemps », ont ajouté les pompiers alors que le feu continuait d'évoluer vers Les Pennes-Mirabeau, en direction de Marseille. Des fumées et une odeur de brûlé étaient perceptibles à Marseille même.

Frédéric Paris, directeur de cabinet du maire de Vitrolles, où des habitations ont été incendiées, a évalué « entre 6 000 et 8 000 » le nombre de personnes affectées par le sinistre, dans cinq quartiers, la plupart restant confinées chez elle, les autres, un millier environ, ayant été évacuées, notamment vers trois gymnases. La mairie avait aussi annoncé l'évacuation d'enfants, accueillis dans un centre aéré.

Dans Vitrolles, localité de quelque 35 000 habitants, à 30 kilomètres au nord de Marseille, deux garages de voitures ont brûlé, et des explosions ont été entendues en provenance de l'un d'eux.

« Le feu part de partout, c'est incontrôlable », constatait un policier à un rond-point de Vitrolles, dans la soirée. Des habitants couraient en tous sens et se réfugiaient dans les gymnases mis à disposition.

Assis sur un banc, Michel, 78 ans, son épouse et leur voisin, Pierre, sont partis de chez eux quand ils ont « vu le feu arriver ». Michel raconte : « J'ai juste pris mes médicaments et je suis parti. […] Je ne suis pas trop inquiet, sauf pour le chien, resté sur place. »

En renfort des 300 pompiers départementaux des Bouches-du-Rhône, 120 pompiers ont été envoyés du Vaucluse, 100 marins-pompiers de Marseille et 300 des Alpes-Maritimes, d'Ardèche et de la Drôme, et d'autres devaient venir d'autres régions.

L'aéroport perturbé

Trois Canadair, un Dash, deux trackers et un hélicoptère Milan étaient en action, et deux autres Canadair étaient attendus en provenance de Corse.

Les transports aériens et routiers ont été gravement perturbés en raison de cet incendie à proximité de l'aéroport Marseille-Provence, à Marignane. « Certains vols sont déroutés vers Montpellier et Lyon, afin que les avions de lutte contre les incendies puissent intervenir, et certains vols au départ peuvent être reportés ou annulés », a annoncé l'aéroport de Marignane, vers 19 heures, sur son site Internet.

L'A 8 a été coupée dans les deux sens dans le secteur de Coudoux, entre Coudoux et Aix-en-Provence, a tweeté Vinci Autoroutes, et l'A 55 a été coupée en direction de Lyon au départ de Marseille.

Dans la zone industrielle entre Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du- Rhône, 530 hectares ont été parcourus par trois autres incendies, mobilisant 250 pompiers, selon la préfecture. Le feu était désormais sous contrôle, après avoir été « menaçant » pour les entreprises alentour.

Sud-Ouest du 10 août 2016

Incendies dans le Sud : évacuation d'habitants près de Marseille, pompiers blessés dans l'Hérault

Après avoir été immobilisés plusieurs jours en raison d'un incident technique le 1er août, quatre Canadair sur les douze utilisés en France, ont été remis en vol lundi.Après avoir été immobilisés plusieurs jours en raison d'un incident technique le 1er août, quatre Canadair sur les douze utilisés en France, ont été remis en vol lundi. © 
AFP BORIS HORVAT

Des incendies attisés par des vents violents menaçaient mercredi soir des quartiers de la ville de Vitrolles, au nord de Marseille et dans l'Hérault, près de Béziers, quatre pompiers ont été blessés

Plusieurs incendies, attisés par des vents violents, sont en cours dans les Bouches-du-Rhône et dans l'Hérault où quatre pompiers ont été blessés, parcourant au total plusieurs centaines d'hectares et menaçant une zone industrielle.

Plus de 200 hommes engagés

Plusieurs incendies sont en cours dans les Bouches-du-Rhône, dont notamment trois dans la zone industrielle entre Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis du Rhône.

"Les feux de broussailles ont été maîtrisés mais un feu de pinède prend de l'ampleur dans le secteur de la Fossette", ont annoncé les pompiers en milieu de journée, précisant que que celui-ci est "très proche d'une zone d'activité". 

En tout, les trois incendies dans la zone industrielle de Fos-sur-mer ont ravagé près de 300 hectares. Vers 17 heures, la situation autour de Fos restait "tendue" et "menaçante pour les entreprises alentours". Les routes nationales 568 et 268 ont été coupées. 

Plus de 200 hommes, 50 engins et 3 Canadair ont été engagés et "le potentiel humain risque d'être augmenté". 

Des habitants évacués

A Vitrolles, à une trentaine de kilomètres au nord de Marseille, un incendie "en propagation libre" a déjà parcouru 600 hectares. Des fumées et une odeur de brûlé étaient perceptibles à Marseille même. 

La mairie de Vitrolles a annoncé, dans un communiqué, l'évacuation d'enfants accueillis dans un centre aéré et des habitants de plusieurs quartiers dans le nord et le sud de la ville, dirigés vers plusieurs gymnases de la localité. Ni les pompiers ni la mairie n'étaient en mesure de préciser le nombre de personnes évacuées, en cours d'évaluation.  

Les habitants de plusieurs quartiers de Vitrolles, à trente kilomètres au nord de Marseille, étaient en cours d'évacuation mercredi en fin d'après-midi;© PHOTO AFP BORIS HORVAT 

Pompiers blessés dans l'Hérault

Dans l'Hérault, un violent incendie a ravagé mercredi plus d'une centaine d'hectaresde garrigues près du village de Gabian, à 20 km au nord de Béziers, selon le Codis de Hérault.

Quatre pompiers ont été blessés, dont trois grièvement au cours de l'intervention.

"Quatre sapeurs-pompiers, dont le véhicule a été cerné par les flammes, ont été blessés, dont trois grièvement" Ministère de l'Intérieur