Sud-Ouest du 5 juillet 2016

L’hélico Dragon 33 veille sur les côtes girondines jusqu'en septembre

L'hélico Dragon 33 Photo Archives J. Lestage

Avant le début de la saison, les médecins urgentistes viennent se former sur Dragon 33.

"Le détachement hélico de la Sécurité civile a pris ses quartiers d’été à Lacanau. La présence du médecin urgentiste a été diminuée de deux heures dans la journée.  

Tous les ans, la forte affluence touristique sur le littoral oblige l'État à adapter un dispositif de sécurité estivale. Dans le Médoc, cela se traduit par un renfort des effectifs de gendarmerie, de sapeurs-pompiers dans les centres de secours et la mise en place d'une surveillance nautique à l'Océan et sur les lacs.  

Le dernier maillon de cette chaîne de secours est la présence d'un hélicoptère de la Sécurité civile. À l'approche de l'été, Dragon 33, l'EC 145 rouge et jaune, quitte sa base permanente de Bordeaux-Mérignac pour rejoindre celle de Lacanau."...

..."l'hélico couvre un large périmètre d'intervention. De la Pointe du Médoc jusqu'à la frontière entre les Landes et la Gironde, il est déclenché pour du secours à personne et pour épauler les sauveteurs nautiques sur les plages.

La présence du Samu réduite 

Durant la période du détachement saisonnier, l'équipage de Dragon 33 est complété par un plongeur sauveteur de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) et un médecin urgentiste du Samu 33. La présence du soignant permet d'intervenir directement sur les victimes.

Les urgentistes seront de garde à bord de l'hélico de 9 heures à 19 heures. C'est deux heures de moins que l'année dernière (9h-21h). Selon nos informations, les restrictions budgétaires et le manque de médecins seraient à l'origine de ce temps de permanence diminué. Dans le cas d'une intervention tardive et nécessitant la présence d'un médecin à bord, Dragon 33 devra faire un détour par le CHU de Bordeaux.

2016_07_05_SO_L'hélico_Dragon_33_veille_sur_les_côtes_girondines_jusqu'en_septembre 

Sud-Ouest du 2 juillet 2016

Hendaye : La mairie veut des plages sécurisées à tout prix

La mairie veut des plages sécurisées à tout prix Photo E. Anselme

Cette année, seulement trois MNS-CRS surveilleront les plages d’Hendaye. Ils seront secondés par 22 sapeurs-pompiers volontaires.

"La commune doit faire face au désengagement de l’État qui envoie moins de MNS-CRS.  

Lors du conseil municipal de mercredi dernier, les élus devaient autoriser le maire à signer une convention avec le Service départemental d'incendie et de secours des Pyrénées-Atlantiques (SDIS) pour les saisons estivales 2016, 2017 et 2018.  

En effet le service s'engage à la formation, à la gestion et à la mise en place de sapeurs-pompiers volontaires saisonniers, chargés d'assurer la surveillance des baignades sur demande de la commune. Une fois formés, ils sont ensuite nommés en qualité d'équipier, nageur sauveteur, chef de poste adjoint ou chef de poste. Ces sauveteurs exercent leur surveillance sur le sable et sur l'eau depuis le 11 juin dernier et ils la poursuivront jusqu'au 11 septembre aux deux postes de secours, celui de la Baleine et celui des Deux-Jumeaux."...

2016_07_02_SO_La_mairie_veut_des_plages_sécurisées_à_tout_prix

Sud-Ouest du 27 juin 2016 

Sécurité : la Gironde prête pour l'été

Sécurité Photo L. Theillet

42 maîtres-nageurs sauveteurs seront engagés, en plus des 307 nageurs sauveteurs déployés par les municipalités et la SNSM

"Le dispositif de sécurité a été présenté. La délinquance itinérante et les baignades sont les priorités de la saison estivale

Malgré le contexte d'état d'urgence et la mobilisation des forces de l'ordre à Bordeaux pendant la compétition, c'est un important dispositif de surveillance et de secours qui sera à nouveau déployé pour « sécuriser les plages, lutter contre la délinquance et l'insécurité routière, prévenir les incendies et garantir la sécurité des populations et des consommateurs ». 

1 - Surveillance "renforcée" des baignades 

Premier volet de cette sécurisation de la période estivale : l'encadrement des baignades autour des lacs et le long du littoral. Du 20 juillet au 22 août, ce sont quelque 42 maîtres-nageurs sauveteurs (CRS) qui seront engagés en complément des 307 nageurs sauveteurs déployés par les municipalités et la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

Sécurité 2 Photo E. G.

Le préfet Pierre Dartout a rencontré les personnels chargés de la surveillance des plages au Cap-Ferret.

Deux hélicoptères médicalisés prépositionnés sur la côte et des moyens nautiques conséquents (embarcations de sauvetage motos marines…) seront en appui des moyens humains mobilisés. Mais au-delà des moyens mis en œuvre, c'est la vigilance du public qui fera que tout se passera pour le mieux dans cette période cruciale."...

2016_06_27_SO_Sécurité_La_Gironde_prête_pour_l'été 

Sud-Ouest du 15 juin 2016 

Lacanau : des apprentis sauveteurs dans les postes de secours

Lacanau des apprentis sauveteurs Photo J. Lestage

Vendredi dernier, le Club de sauvetage côtier de Lacanau (SCL) et la Communauté de communes des Lacs Médocains (Lacanau, Carcans, Hourtin) ont signé une convention permettant à de jeunes apprentis sauveteurs du SCL de pouvoir être stagiaires d'observation dans les postes de secours de Lacanau.

2016_06_15_SO_Lacanau_Des_apprentis_sauveteurs_dans_les_postes_de_secours

Sud-Ouest du 3 juin 2016 

Surveillance des plages : quelle formation demain ?

surveillance des plages Photo Archives I. Louvier/SO

Tout au long de la saison, les MNS poursuivent leur formation par des exercices de sauvetage et de secourisme.

"Cette saison 2016 charnière peut-elle aider à lancer un nouveau système ?.  

SÉRIE 4/5. Avec la baisse du nombre de CRS sur les plages landaises, les communes se retrouvent face à un défi au niveau sécurité. Jusqu'à samedi, « Sud Ouest » vous propose une série pour mieux comprendre les enjeux de ce sujet et aller plus loin dans la réflexion.

Le changement est-il pour maintenant ? C'est ce à quoi aspire le collectif NSA (Nageurs sauveteurs aquitains) composé de MNS toujours en activité ou retraités, de champions de sauvetages côtiers et d'amoureux de l'océan qui réfléchissent au renouveau du sauvetage sur nos plages."...

..."« Sauveteurs landais » 

Le point central du rapport du collectif suggère la mise en place d'un pôle de formation dédié à la spécificité de la côte aquitaine, la plus exigeante."... 

..."Vu des mairies 

Avec ce rapport sous le bras, le collectif a fait le tour des élus qui y trouvent, à l'instar d'Hervé Bouyrie, maire de Messanges et président du SMGBL (Syndicat mixte de gestion des baignades landaises), de bonnes idées et des pistes à explorer. Mais il insiste : « Pour nous, le combat premier est le maintien des CRS, avec un système qui a fait ses preuves. Les noyades que l'on déplore sont la plupart hors zone de bain ou en dehors des heures de surveillance. Un système qui sur le plan qualitatif et financier nous satisfaisait. Je pense qu'il faut remettre l'État face à ses responsabilités et ses missions régaliennes. »"...

2016_06_03_SO_Surveillance_des_plages_quelle_formation_demain