Pourquoi attendre toujours un sinistre important avec des habitants menacés pour réagir ? Et le principe de précaution alors ?

Gironde Vigilante alerte pourtant, depuis bientôt neuf années, les autorités compétentes des conséquences de la réorganisation du service départemental d'incendie et de secours de la Gironde. En effet, cette réorganisation n'a pas tenu compte des effets dévastateurs des différentes tempêtes sur nos forêts, de l'accroissement de la population en zone urbaine mais également en zone rurale avec des habitations de plus en plus proches ou entourées de forêts, du réchauffement climatique... Par contre, elle a supprimé dans la majorité des centres de secours les gardes en caserne pour les remplacer par des gardes d'astreinte à domicile, diminué voire supprimé des postes de sapeurs-pompiers professionnels en zone rurale, limité les plages horaires de surveillance aux tours de guet... 

Sud-Ouest du 21 avril 2016 

Les élus s'unissent pour protéger la forêt des Landes de Gascogne

les élus s'unissent Photo P. Taris

Les trois préfets ont présenté, hier, le nouveau règlement interdépartemental. 

"Les préfets de Gironde, des Landes et de Lot-et-Garonne ont signé un document afin d’harmoniser et simplifier la réglementation mais aussi prévenir le public. 

Le gigantesque feu qui a détruit 563 hectares de forêt en juillet 2015 à Saint-Jean-d'Illac, aux portes de Bordeaux, aura été l'élément déclencheur pour Pierre Dartout, préfet de Gironde et de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. 

En parcourant les parcelles sinistrées, le représentant de l'État s'est notamment aperçu que bon nombre de particuliers, propriétaires en lisière de la forêt, ne débroussaillaient pas suffisamment leur terrain alors qu'ils sont tenus à le faire par la loi."...

...""La probabilité d'incendies est aujourd'hui plus importante du fait du réchauffement climatique, de l'accroissement de la population et du développement des usages de la forêt", a indiqué Pierre Dartout en présence de Nathalie Marthien, préfet des Landes, et Patricia Willaert, préfet de Lot-et-Garonne. "Plus que jamais, nos trois départements doivent faire face aux mêmes enjeux et aux mêmes risques concernant les feux de forêt". 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes et justifient les mesures annoncées, hier. En 2015, 1 181 feux ont détruit 1 577 hectares de forêt contre 769 feux et 1 185 hectares brûlés en 2014 sur l'ensemble du massif des Landes de Gascogne."...

..."Très concrètement, les principales mesures du nouveau règlement interdépartemental ont accru le niveau de vigilance. Il existe désormais cinq niveaux croissants allant 

du vert (le plus faible d'octobre à fin février)

au noir (alerte exceptionnelle interdisant l'accès tout public à la forêt)

en passant par le jaune (de mars à septembre où la prudence s'impose,

l'orange (risque élevé avec interdiction des véhicules à moteur l'après-midi)

et rouge (risque très élevé avec promenades à pied ou à vélo interdites)."...

..."Avec des règlements de protection de la forêt différents datant de plus d'une dizaine d'années, les trois départements agissent maintenant à l'unisson."...

..."Les directeurs des services départementaux d'incendie et de secours et l'ensemble des sapeurs-pompiers espèrent un été calme. 

« Le risque est plus important aujourd'hui qu'il ne l'a été, avertit Pierre Dartout. L'année dernière, la Corrèze et la Sarthe ont connu des incendies ». C'est dire si la vigilance doit être accrue."

2016_04_21_SO_Les_élus_s'unissent_pour_protéger_la_forêt_des_Landes_de_Gascogne